Les barrages, donc...

par Dave  -  16 Octobre 2013, 08:14  -  #bleus, #Bresil2014

J'entendais ce matin, sur une radio nationale "Les Bleus sont encore loin du Brésil". C'est sûr, ils en sont plus loin que l'Angleterre ou la Bosnie. Mais ils sont plus près que l'Autriche ou San Marin (qui a encaissé 54 buts dans ces éliminatoires). 

 

Franchement, j'en ai un peu ras le bol de ces journaleux à la petite semaine qui ne connaissent rien au foot et qui, comme des footix de base, ne supportent la France que quand elle gagne.

 

Et plutôt que de se réjouir de la victoire contre la Finande hier (3-0 dont un but somptueux de Ribery et une reprise sublime de Benzema) , mieux vaut continuer à entretenir le désarmour entre le pays et les Bleus. On nous a balancé un sondage ce week end nous disant que 82% des Français n'aiment pas l'équipe de France. Et quand on regarde le détail, tous les clichés, y compris des arrières pensées bien racistes y sont. Mais mieux vaut être estimé par 18% de gens qui ont un minimum de connaissances du foot que par 80% de footix qui n'aiment l'équipe qu'en cas de victoire.

 

Des drames footballistiques, l'équipe de France en a connu en 93, en 2002, en 2008 ou en 2010. Le vrai supporter , je l'ai déjà écrit 50 fois, supporte surtout quand cela va mal. 

 

Et la presse qui n'y connait rien devrait juste se rappeler que l'Espagne était dans notre groupe, l'Espagne championne du monde et double championne d'Europe en titre. Dès le départ, on savait que le challenge serait énorme et que seul un faux pas des Ibériques nous donnerait la première place. Ce faux pas, on y a cru lors de leur nul en Finlande, mais la défaite française en Espagne 1-0 a mis fin à ce rêve. Logique donc que la France soit barragiste. Et avec 17 points sur 24, le bilan n'est pas si mauvais. Ajoutons que le fait de jouer dans un groupe à 5 nous handicape, ce qui explique que l'Ukraine soit tête de série et pas nous. Au final, en terminant en beauté, la France se met dans une bonne position et à 180 minutes du Brésil.

 

Car hier, malgré quelques flottements dans la défense (Abidal ne doit pas être tittulaire, il n'a clairement plus le niveau ! On peut même se demander pour Varanne a été écarté) et des complications inutiles en attaques (je n'en peux plus des dribbles inutiles de Valbuena) , la France a de nouveau bien joué. Et son adversaire des barrages ne sera pas automatiquement favori, surtout si Kaiser Frank fait le même boulot que sur ses derniers matchs.

 

Oui, la France n'est pas encore au Brésil, mais elle a une chance sur deux d'y être. C'est mathématiques. Mais comme les journaleux ne savent pas compter.

Les barrages, donc...