Pastore, victime idéale ?

par Dave  -  6 Décembre 2013, 06:50  -  #PSG

Quand Pastore est arrivé à Paris en 2011, ce fut le premier gros coup des Qataris ! Un joueur de classe mondiale acheté 42 millions d'euros qui rejoignait un club de Ligue 1, cela fait rêver.

 

Et les débuts de Javier ont été idéaux ! Des matchs complets de grande intensité, des buts, un superbe doublé, un début de parcours idéal en Ligue Europa.

 

Et puis, Pastore s'est quelque peu éteint. Il n'a plus pesé sur le jeu comme il le fallait, on a eu l'impression qu'il choisissait ses matchs et finalement Néné a été plus important pour la 2e place de 2012.

 

L'arrivée de Ibrahimovic a  libéré Javier qui n'était plus la star de l'équipe, mais en même temps, la concurrence avec le géant suédois lui a fait perdre ses repères.

 

Depuis 2012, il pèse bien moins sur le jeu et marque nettement moins. Et certains de ses choix, comme mercredi soir sont catastrophiques.

 

Mais pour autant, faut-il le lyncher comme le font les footix depuis 36 H ?

 

Ont-ils déjà oublié son superbe but contre Barcelone, au Camp Nou ?

 

Ont-ils déjà oublié que, les jours où il est en forme, Javier respire le football, fait des choses sur le terrain que personne ne sait faire ? Que sa technique est fabuleuse ?

 

Ont-ils déjà oublié qu'un joueur n'est pas une machine ? Que ses blessures l'ont sans doute émoussées ? Et que les critiques qui s'abattent sur lui depuis plusieurs mois ne peuvent pas l'aider ?

 

Oui, il a mal joué mercredi contre Evian. Il faut le dire. Mais balancer des "A vendre pour un euro" ou "Pastore, dégage" montrent bien qu'en France, on ne respecte plus les joueurs !

 

Il choisit ses matchs parait-il ? C'est certain que l'on se sent pousser des ailes face à Barcelone, plus que contre Evian ou Reims. Il n'a pas l'abattage d'un Matuidi ou la hargne d'un Zlatan, deux joueurs qui veulent gagner  à tout prix quelque soit l'adversaire.

 

Mais est-il le seul à choisir ses matchs ? Que dire alors de Lavezzi ou de Ménez ?

 

Les mauvais choix techniques , l'égalisation manquée ? Mais pourquoi Paris s'est-il retrouvé obligé d'égaliser ? Parce qu'en première mi-temps, le reste de l'équipe n'a pas fait le job et a loupé par 3 fois l'immanquable.

 

Faire reposer la défaite sur les seules épaules de Javier est franchement exagéré. Comme l'a dit Zlatan c'est toute l'équipe qui a perdu. Javier perd le ballon du 1-0 ? Mais que dire alors des défenseurs qui se sont fait enrhumer comme des poussins. Le but de Javier n'est pas de défendre, mais de marquer, d'aller vers l'avant.

 

Certains rêvent du départ de l'Argentin au mercato. Très bien. Mais pour le remplacer par qui ? Par un joueur qui mettra 6 ou 7 mois à s'adapter alors que se profile la deuxième partie de la Ligue des champions, alors qu'il nous faudra des hommes d'expérience.

 

Javier n'a pas été bon. Mais lui cracher dessus comme certains le font me donne une impression grandissante de malaise...

Pastore, victime idéale ?

vitavi 07/12/2013 13:55

salut, le fonds de l'article est bon, mais alors l'orthographe du nom de famille de zlatan fait penser qu'il va y avoir des efforts à fournir avant de devenir journaliste ;-)

Franchement c'est pour moi un manque de respect tout autant que siffler pastore, mais bon....bon couragioviTCH

https://www.facebook.com/ZlatanIbrahimovic?fref=ts

Dave 08/12/2013 07:43

Voilà c'est corrigé. Bon, maintenant je n'ai pas l'intention de devenir journaliste. Et je crois que c'est la première fois en 5 mois que j'écorche un nom.

Dave 07/12/2013 18:12

Oulà... J'écris trop vite et j'ai oublié de me relire !! Tu as bien raison de me remettre en place... Je vais corriger cela de suite...