L'Espagne n'est plus !

par Dave  -  18 Juin 2014, 23:06  -  #Bresil2014

2 matchs, 7 buts encaissés, 1 seul marqué sur pénalty, 2 défaites, 0 point. Les chiffres font très très mal !

 

L'Espagne qui a dominé le monde du football depuis 6 ans n'est plus ce soir ! Elle va jouer son dernier match contre l'Australie, déjà éliminée, malgré son superbe match contre la Hollande et sa défaite 2-3 contre des Hollandais, juste pour l'honneur !

 

Que s'est-il passé ? L'absence de Puyol a été sous-estimée ? Casillas a fait la compétition de trop, après une saison en pointillé ? les doubles champions d'Europe et du monde n'avaient-ils plus faim ?

 

Ou tout simplement, sont-ils tombés sur plus fort qu'eux ?

 

En coupe du monde, seuls le Brésil et l'Italie ont su garder leur titre. Et sur les 4 derniers mondial , le tenant du titre a été sorti 3 fois dès le premier tour : la France en 2002, l'Italie en 2010 et donc l'Espagne ce soir.

 

Le naufrage face à la Hollande avait donné le ton. L'Espagne n'était plus cette équipe conquérante qui marchait sur ses adversaires, cette défense de fer qui n'en prenait jamais plus d'un et accumulait les clean sheets.

 

Et ce soir, tout est parti de travers. Le Chili a eu peu d'occasions, mais a su les convertir. L'Espagne a tout loupé ! Busquets, Costa ont loupé plusieurs fois l'immanquable. Le déchets technique a été moins important que face aux Oranje, mais il était encore indigne d'une grande équipe.

 

C'est un vrai coup de tonnerre, une déception énorme pour tous les fans de la Roja. Et quelle tristesse de voir les commentaires quasi haineux de ceux qui se réjouissent de cette débâcle ! Le sport tombe parfois bien bas dans l'esprit des "supporters" !

 

Demain, on cherchera des coupables. On désignera Casillas, coupable de plusieurs fautes de main. On aura déjà oublié qu'il a sauvé l'Espagne en 2010, en 2008, en 2012. C'est à la fois injuste et honteux.

 

Je ne parviens pas à me réjouir de cette défaite ! Même si l'Espagne nous a éliminé en 2012, même si elle nous a poussé aux barrages...

 

Quand on aime le beau football, on ne pouvait qu'aimer l'Espagne...

 

Adios et à charge de revanche !

L'Espagne n'est plus !