Analyse d'une finale (1)

par Dave  -  28 Juillet 2014, 09:11  -  #Bresil2014

Après deux semaines dans le sud de la France, où les mots "bonne connection internet" n'existent pas, il est temps de revenir sur cette finale 2014 qui a couronné l'Allemagne.

 

Comme vous vous en doutez, mon analyse ne va pas vraiment dans le sens des footix qui estiment que les Teutons ont mérité leur victoire. Ici, ce n'est pas France Football ou L'équipe ! Et je ne retourne pas ma veste comme la majorité des analystes...

 

Non, l'Allemagne ne méritait pas cette coupe du monde. Tout du moins pas sur cette finale où l'Argentine a tiré 5 fois de plus au but, où l'albiceleste a eu un but refusé pour hors jeu en première mi-temps, où Messi ne s'est pas éteint au fur et à mesure comme j'ai pu le lire à droite et à gauche et où l'Allemagne n'a marqué que lors de sa deuxième occasion, la première ayant eu lieu à la...90e minute !!

 

Mais on ne prête qu'aux riches. Après la raclée délirante infligée au Brésil, l'Allemagne est devenue une équipe monstrueuse aux yeux de la planète foot. Le triste 1-0 contre la France était déjà oublié. Déjà oubliée cette équipe qui, après avoir été réaliste sur un coup de pied arrêté (entâché d'une faute sur Varane) s'est contenté de défendre et n'a eu qu'une seule autre occasion. Le passage en demie s'était fait sans forcer, sans génie.

 

Le 7-1 contre le Brésil restera une énigme, une sorte de faille temporelle d'un autre âge. La Seleçao s'est pris dans le tapis de sa propre pression et les absence de Neymar (Il est scandaleux que l'agression qu'il a subi n'ait fait l'objet d'aucune sanction) et de T.Silva ont nettement joué. 

 

Mais revenons à cette finale. Vae Victis donc !! Personne pour écrire que Pocho a fait une première mi-temps exceptionnelle (la passe sur le but refusé d'Higuain, c'est lui) et que son remplacement est incompréhensible. 

 

Personne pour écrire que Lionel Messi, qui a porté son équipe depuis les poules, était le joueur qui en voulait le plus sur le terrain. Il attaquait, il défendait, il aurait pu faire basculer la finale s'il avait moins ouvert son pied ! Neuer était clairement battu  et cette occasion ratée trottera longtemps dans la tête du quadruple ballon d'or.

 

Alors oui, il fut le meilleur joueur du tournoi , n'en déplaise aux grincheux et aux footix ! Sans lui, l'Argentine ne passait pas les poules. C'est lui qui est à l'origine du but contre la Suisse. C'est lui qui prend ses responsabilités en tirant le premeir tir au but contre la Hollande. Enlevez le de l'équipe, l'Argentine n'est pas en finale. La vérité est là !

 

L'Allemagne a obtenu sa quatrième étoile parce qu'elle a joué en équipe, nous dit-on. Elle a surtout su se servir des faiblesses et des erreurs de ses adversaires. Mais sans ce coup de génie de Gotze à la 116e minute, elle aurait du s'en remettre à la loterie des tirs au but ! A-t-elle su développer son jeu contre l'Argentine ? Non, puisque c'est l'Argentine qui faisait le jeu !

 

On ne refera pas le match, mais à la différence de beaucoup, pour moi, c'est bel et bien l'Albiceleste qui aurait du régner sur le monde ! Et sans marquer de but de la main comme en 1986. Sans tricherie aucune. Juste en jouant !

Analyse d'une finale (1)