Blues bashing

par Dave  -  8 Juillet 2014, 15:03  -  #Bresil2014, #bleus

L'élimination des Bleus en quart de finale de la coupe du monde aura permis de voir deux choses : on peut passer en demie en ne jouant que sur une jambe et une grosse majorité de la presse française attendait avec impatience cette défaite !!

 

Soyons franc : le match retour contre l'Ukraine a coupé l'herbe sous le pied à tout ce que le pays compte de frustrés et de haineux ! Et comme les Bleus ont plutôt bien réussi leur préparation, puis leurs matchs de poules, les Roustan et autres Ménès rongeaient leur frein.

 

Le match contre le Nigéria  a permis un premier défoulement, certes léger, et à base de "oui, mais" ! Oui, les Français sont en huitième mais le Nigéria n'est pas une top équipe. Oui, les Français ont gagné 2-0, mais de manière poussive. Oui, les Français passent ce tour mais Matuidi aurait dû être expulsé.

 

(à propos de la faute de Matuidi, je trouve cocasse de voir qu'aucun de nos "spécialistes" du football n'ait parlé de l'attentat contre Neymar ! Là il n'y avait pas maladresse, mais faute délibérée et vicieuse ! Et même pas un jaune au final. Mais , il parait que l'arbitrage est favorable au Brésil...)

 

Du coup, la défaite contre une solide , mais bien pâle équipe allemande, qui n'a dû son salut qu'à Neuer, a été l'occasion rêvée pour casser du bleu !! Enfin, on allait pouvoir cracher sur Benzema, sur Deschamps, sur Griezmann. La France étant championne du monde de la girouette et médaille d'or du retournement de veste, tout devenait franchement négatif !

 

Les matchs de poules devenaient des matchs super faciles contre des adversaires fantôches. Le fait que la Suisse ait tenu en échec l'Argentine durant 117 minutes ne compte pas pour nos spécialistes. 

 

L'attitude des Bleus et leur union dans les vestiaires comme sur le terrain ? Forcément factice et plan com !! Pierre Ménès parle même de bisounours et de communication officielle !

 

Quand à Didier Roustan, l'homme aux 100 000 maillots de foot (on se croirait dans une musée), ses 24 minutes d'analyse sont un condensé peu réjouissant d'aigreur et de mauvaise foi. Oui, les Français n'ont sans doute pas tout tenté, oui Didier Deschamps a sans doute fait des erreurs de coaching. Mais de là à traiter les Bleus de la même manière qu'après Krysna...

 

Car on en est là. Les notes de Ménès sont délirantes avec un 3 pour Benzema, qui s'en prend d'ailleurs plein la tronche dans le post qui suivit le lendemain. Ménès critique son peu d'action défensive, alors que Benzema n'a jamais joué aussi bas pour défendre, par exemple.

 

La mauvaise foi est l'une des tares du journalisme en France ! Un journaliste a tous les droits : il peut insulter à loisir, critiquer à mort, mais ne supporte évidemment pas l'inverse. Evra, que je ne porte pas du tout dans mon coeur, en a fait l'expérience. Idem pour Nasri qui s'est pris 3 matchs parce qu'il avait osé recadrer un journaliste. Et Nasri, comme Evra, je ne le porte pas dans mon coeur.

 

Après tout s'est enchaîné ! Les Bleus n'ont pas voulu aller voir leurs fans à l'hôtel ? C'est parce qu'il n'y avait pas de caméea ! Les Bleus n'ont serré des mains que pendant 2 minutes à l'aéroport ? C'est la preuve de leur mépris.

 

Dans le même temps, la Hollande s'est qualifié aux tirs au but contre le Costa Rica sur un coup de génie de Louis Van Gaal qui a remplacé son gardien lors de la séance fatidique, le Brésil a bien eu du mal contre la Colombie, mais perd Neymar sur blessure sans que cela ne gêne grand monde et l'Argentine a battu la Belgique, bien aidée par l'arbitrage. De cela, vous ne lirez rien.

 

Il est tellement plus classe de faire du blues bashing, on attendait cela depuis tellement longtemps. Pour peu que la France fasse quelques mauvais matchs amicaux et on pourra de nouveau cracher dessus à longueur d'édito.

 

Quand on voit que la presse espagnole a remercié son équipe pour les 6 années écoulées malgré l'élimination au premier tour, on se dit que notre pays a vraiment beaucoup à apprendre pour sortir de sa condition de footix ! 

Blues bashing