J'ai mal au Brésil

par Dave  -  9 Juillet 2014, 07:59  -  #Bresil2014

Humiliation !

 

Le mot n'est pas assez fort quand on perd 7-1 dans une demie-finale de coupe du monde. A domicile qui plus est !

 

Après le drame de 1950 (la Seleçao perd la finale chez elle dans les dernières minutes), il y aura donc celui de 2014. Mais la faillite est collective ! Elle ne pourra pas se reposer sur un seul homme comme en 50, en l'occurence le gardien.

 

Hier, tout le monde a failli : le milieu de terrain, la défense, l'attaque, Scolari et ses choix tactiques hasardeux. Et l'absence de Neymar et Thiago Silva ont rajouté encore de la difficulté. Les Allemands n'en demandaient pas plus et ont sans doute obtenu la qualification pour une finale la plus facile de l'histoire du football : 5 buts en 17 minutes !

 

Le Brésil n'a pas produit un jeu flamboyant, loin de là depuis le début de la compétition, mais l'équipe ne méritait pas une telle humiliation, qui semble d'ailleurs en réjouir pas mal ! Il est vrai qu'en France, le mot "compassion" est inconnu au bataillon. Et surtout qu'on ne sait qu'analyser sur le très court terme. Les blagues débiles qui fleurissaient hier sur Twitter, et souvent relayées par Roustan et Ménès, prouvent qu'on aime bien se gausser des faibles. Après le Blues bashing, passons au Bresilian bashing !!

 

Ce qui a manqué au Brésil, c'est bien un milieu de terrain. La blessure de Neymar (qui n'a toujours pas été analysée chez nous de manière honnête. Si un joueur français avait subi un tel attentat, je n'ose imaginer les titres) et l'absence de Thiago  Silva ont rajouté d'énormes difficultés à une équipe qui en avait déjà. 

 

Et les Allemands ont su profiter de ces errements en milieu de terrain ! Avec eux, la moindre erreur se paye cash ! La France est bien placée pour le savoir.

 

Et puis, il y a Neuer ! Une fois de plus. Car durant les rares minutes où le Brésil jouait à son niveau, il sauvait son équipe ! Il a propulsé la Mannschaft en quart puis en demie. De toutes façons, on ne peut pas gagner une coupe du monde sans grand gardien. Espagne en 2010, Italie en 2006, France en 1998…

 

Personnellement, j'ai mal pour le Brésil qui ne méritait pas une humiliation en mondovision. Les rageux peuvent s'en réjouir, comme certains se réjouissent toujours quand ils voient un gamin se prendre une claque, mais au final, j'ai trouvé les Brésiliens dignes dans la défaite.

 

Maintenant, il faudra bien parler du coaching de Scolari qui laisse Maxwell sur le banc, alors qu'il aurait été bien meilleur que Marcello et Lucas en Europe, qui en profite d'ailleurs pour faire un bon match de préparation avec le PSG contre une D2 autrichienne.

 

Le Brésil si fort en coupe de confédération sera juste 4e ou 3e de sa coupe du monde. Ce n'est pas un résultat infamant non plus. Ce n'est pas Krysna. 

 

Et cela obligera à une remise en question.

 

Quand aux joueurs français, ils ont sans doute regardé le match ! Et ont dû regretter les occasions qu'ils n'ont pas pu concrétiser vendredi dernier. Parce qu'il y avait de la place ! Parce que le Brésil était prenable.

 

Mais au final, cela remet notre match dans une autre perspective. Et relativise énormément notre défaite. Mais cela, les "spécialistes" ne vous le diront pas ! Ils sont trop occupés à traquer la blague à la mode sur Twitter pour briller dans les salons privés de Canal ou de l'Equipe !

J'ai mal au Brésil