Paris met la pression sur l'OM

par Dave  -  22 Novembre 2014, 11:41  -  #PSG

En gagnant 3-2 à Metz et ce malgré un arbitrage encore une fois totalement à côté de la plaque (jamais le premier pénalty n'aurait dû être sifflé), le PSG vient de reprendre sa première place et met immanquablement la pression sur Marseille, désormais dans l'obligation de gagner face à Bordeaux dimanche soir.

 

Le match avait démarré idéalement pour Paris, avec un but de Pastore à la 9e minute, puis un CSC de Metz à la 16e. Le PSG dominait une équipe de Metz réduit à la défensive et  à tenter des contres stériles.

 

Puis, lors de la 2e mi-temps, M.Fautrel, arbitre pro (?) a décidé que Paris ne pouvait pas gagner aussi facilement. Il a donc remis les Messins dans le sens du match en leur offrant deux pénaltys, dont un seul était indiscutable (une main involontaire de Van der Wiel dans la surface). Du coup, Paris n'avait plus le choix , mais ne s'est pas laissé sombrer. Et c'est finalement, Pocho qui a marqué le but de la victoire à la 83e minute après que Ibra et Cavani aient buté sur Carrasso. Quelques minutes plus tard , Pastore régalait le public d'un de ses gestes techniques dont il a le secret et au final, Paris mettait fin à l'invicibilité de Metz sur son terrain et s'emparait de la première place.

 

Au rayon déception, on notera le match pas terrible d'Ibra. 7 semaines sans vraie compétition, cela se sent. Maintenant, avec un tout petit peu de réussite, il marquait son 6e but.

 

A l'inverse, Rabiot a fait une excellent match . Les soucis de son vrai-faux départ sont désormais derrière. Cabaye, sorti sur blessure, peut se faire du soucis.

 

On déplorera que la Ligue 1 offre cependant un spectacle toujours aussi pitoyable au niveau arbitrage et que les équipes recevant Paris se contentent quand même du minimum, en espérant arracher le nul. Mais il est clair que cette 7e victoire consécutive, arrachée dans la douleur en 2e mi-temps montre que l'on retrouve enfin l'équipe souveraine de l'an dernier. Et vu le marathon qui arrive (8 rencontres jusqu'à la trêve de décembre entre Ligue 1, Ligue des Champions - dont le match à Barcelone - et coupe de la Ligue), la confiance, il faut en engranger !

Paris met la pression sur l'OM