Entre espoir et frustration

par Dave  -  18 Février 2015, 08:48  -  #PSG, #C1

Entre espoir et frustration

Paris n'a donc pas abdiqué ! Ceux qui promettaient une fessée déculottée en sont donc pour leur frais.

 

Mais ceux qui espéraient un remake du match de 2014 au Parc ne peuvent qu'être frustrés !

 

Car rentrer au vestiaire en étant mené 1-0 alors que Chelsea n'a eu qu'une seule occasion, tandis que Paris butait encore et toujours sur un Courtois en mode infranchissable, c'est frustrant !

 

Voir que les Anglais étaient juste venus chercher le nul sans chercher à exister offensivement comme une vulgaire équipe de L1, c'est frustrant !

 

La déception était palpable à la mi-temps parce que, comme trop souvent cette année, Paris pouvait regretter les occasions du début de la rencontre (stats pour hier : 14 tirs dont 7 cadrés pour le PSG, 2 dont 1 cadré pour Chelsea !).

 

Et on pouvait également séparer la différence de valeur entre Courtois et Sirigu. Pourtant le Sarde avait réussi un beau geste sur un coup franc dangereux des Blues. Mais il est trop passif sur la tête d'Ivanovic, même si la trajectoire de la balle avait de quoi surprendre.

 

Mais espoir tout de même !

 

Espoir parce que Cavani a marqué hier l'un de ses buts les plus importants depuis son arrivée à Paris. La dernière fois qu'il avait été aussi décisif, c'était contre St Etienne en huitième de finale de coupe de la Ligue contre St Etienne , quand il avait zlatané Ruffier à la 119e minute.

 

Hier, Edi a même eu la balle de break au bout du pied. Mais à quelques cm près, elle a rasé le poteau de Courtois, battu !

 

Espoir parce que Matuidi a enfin fait le match qu'on espérait de lui cette année, après sa fulgurance contre le Barça. Il oblige Courtois à une parade de dingue à la 10e, il est passeur décisif à la 54e. 

 

Espoir parce que Luiz au milieu, cela le fait vraiment ! Parce que Silva et Marquinhos ont tenu la barraque.

 

Espoir parce que Zlatan a été dans son rôle d'animateur, d'aboyeur, de dynamiteur.

 

Espoir parce que Verratti a encore sorti un match en mode patron.

 

Espoir parce que ce 1-1 , même s'il ne donne que 31% de chance de qualification à Londres, montre que Paris n'est pas en C1 et en huitième par hasard, après s'être sorti d'une poule très compliquée. Que les frustrés et les footix en sont pour leur frais.

 

Si Paris montre à Londre la même intensité qu'hier, alors oui, on pourra voir les quarts de finale.

 

Maintenant, avant cela, il y a plusieurs machs important à gagner : Toulouse dès samedi, puis Monaco par deux fois. Sur le rocher en L1, au parc en coupe de France.

 

Mais si Paris joue comme hier, alors rien ne peut leur résister !