Monaco gaspille sa chance

par Dave  -  23 Avril 2015, 08:54  -  #C1, #Monaco

Monaco gaspille sa chance

0 but marqué en 180 minutes. 1 occasion franche. 1 pénalty concédé en Italie. 1 pénalty "oublié" en Italie. Une expulsion turinoise "oubliée" en France.

 

On peut résumer très facilement le non match joué hier à Louis II. Et se dire que Monaco a gaspillé sa chance d'accéder aux demies.

 

Pas parce que la Juve était trop forte. Mais parce qu'elle a plus d'experience. Et que le Catenaccio a encore de beaux jours en Italie. En blindant sa défense et en jouant sur d'éventuels contres, la vieille dame a donné une leçon de football à l'Europe. Bien sûr, c'était vilain à voir, mais à tous ceux qui disent que la Juventus se fera exploser par Barcelone, Bayern ou le Real, je rappellerai juste que c'est ce que l'on disait de Chelsea en 2012.

 

Je ne suis pas vraiment fan de ce genre de football. Refuser le jeu, s'arquebouter sur 1 but d'avance, c'est pénible à voir et à supporter. C'était d'ailleurs souvent le jeu de Paris en 2012/13 soit dit en passant. 

 

Monaco a fait une campagne européenne plutôt chanceuse mais intelligente. En poule, 2 victoires 1-0 contre Leverkussen. En huitième, une victoire 3-1 tout en contre à Arsenal.

 

Mais voilà, à un moment, il faut donner plus. Et savoir contrarier l'adversaire. Monaco, tout comme Paris contre Barcelone, a été incapable d'utiliser ses forces contre les faiblesses de la Juve. Et les a laissé jouer comme ils le voulaient. La Juve était venue pour le nul, pas pour la victoire. Inutile de laisser des forces quand il "suffit" de défendre.

 

Et comme Monaco a énormément de mal à marquer, la messe était dite dès 20H45. On peut regretter que Falcao soit parti faire le banc en Angleterre, d'ailleurs.

 

Bien entendu, le lynchage médiatique sera moins important que pour Paris. On arguera que la défaite est moins sévère. 

 

Personnellement, je pense que cette élimination de Monaco est une faute professionnelle. Les hommes de Jardim sont tombés sur le moins gros morceau de ces quarts. Ils ont été incapables d'en profiter. Ils ont gaspillé une chance historique. Et bien entendu, les médias saluent leur parcours. 

 

Il est vrai qu'en France, et c'est Evra qui le dit, on aime les deuxième. Pour une fois, l'ex capitaine des bleus a entièrement raison.