Ancelotti viré du Real

par Dave  -  26 Mai 2015, 06:29  -  #Madrid

Ancelotti viré du Real

D'après ses propos, Carlo Ancelotti aurait pris la décision de quitter le Paris St Germain après la défaite 1-0 contre Reims, en mars 2013, quelques jours avant le match retour contre Porto. Il n'avait pas apprécié la "pression" qui lui auraient mis les Qataris à ce moment. Il est vrai que cette surprenante défaite (où un but de Zlatan avait été refusé pour un hors jeu totalement imaginaire) suivait celle contre Sochaux en championnat. 

 

A la fin de ce championnat 2012/13, alors que Paris savourait son premier titre de L1 depuis 1994, Ancelotti avait soufflé le chaud et le froid, mais en fait sa décision était prise depuis longtemps : il allait rejoindre le Real Madrid qui en avait fait sa priorité depuis plusieurs mois et qui l'avait contacté bien avant le mois de mai, piétinant d'ailleurs toute la bienséance qui doit avoir lieu entre clubs : on ne débauche pas un homme qui a encore un contrat. 

 

Florentino Perez louchait depuis pas mal de temps sur Ancelotti car son idylle avec Mourinho touchait désormais à sa fin. Malgré un titre de champion d'Espagne en 2011/12, la Maison Blanche n'avait pas réussi à emporter cette fameuse decima, la 10eme C1 de son histoire, échouant même en 2011 en demie-finale contre l'ennemi juré du Barça !! Exit donc le Mou et bienvenue à Carlo, le Real rachetant les dernières années de contrat du technicien italien.

 

La nouvelle fit l'effet d'une bombe parmi les supporteur parisiens, partagés entre la reconnaissance envers Ancelotti qui avait enfin amené le titre dans la capitale et la sensation d'avoir été pris pour des poires. D'autant que personne ne semblait vouloir entraîner Paris, les coachs prestigieux se désistant les uns après les autres. Les Qataris se rabattirent donc sur leur 5e ou 6e choix, Laurent Blanc, et ce dernier entra alors dans l'histoire.

 

Ancelotti au Real ce fut une première année qui permit de raccommoder un vestiaire en vrac après la tornade Mourinho. Ce fut surtout l'année de la decima , acquise contre l'Atletico Madrid. Mais Carlo compris sans doute que la pression qu'il avait crue subir à Paris n'était rien à côté de celle qui subissait en Espagne. Les résultats moyens en championnat (la 3e place) et des prestations somme toute peu convaincantes en firent la cible des critiques. Cette fameuse 10e C1 calma le jeu, puis le Real enchaîna avec 6 mois de victoires en Liga et en décembre 2014 la coupe du monde des clubs. La maison Blanche était en tête de la Liga avec une bonne longueur d'avance sur Barcelone et Ancelotti pouvait envisager son avenir avec sérénité.

 

Puis, tout s'est déréglé en quelques semaines. Madrid s'est fait sortir des coupes, a enchaîné plusieurs défaites en Liga qui ont remis Barcelone sur les rails et au final, la demie-finale de C1 perdue contre la Juve a achevé tout espoir d'une fin de saison heureuse.

 

Et comme Perez est tout sauf patient, Ancelotti fait donc ces bagages et se retrouve sans club. On ne va trop s'inquiéter pour lui : son palmarès parle et il devrait vite retrouver un point de chute. 

 

Du côté de Paname, pas sûr que les nouveaux déboires de Carlo ne soient pas regardés avec une certaine jubilation. Car si les Qataris avaient mis la pression, ils n'avaient pas vraiment apprécié la valse du je m'en vais/Je m'en vais pas de l'Italien.