Quand le PSG veut jouer...

par Dave  -  27 Septembre 2015, 09:34  -  #PSG

Quand le PSG veut jouer...

Tout a déjà été dit sur le match d'hier entre Nantes et Paris ! Deux mi-temps, une pour chaque équipe. Sauf que le PSG a été épouvantable lors des 45 premières minutes, et je pèse mes mots. Aucune envie, des pertes de balles terrifiantes, un but nantais logique, un sauvetage sur le poteau... Toute l'équipe était à la rue tandis que les Canaris jouaient crânement leur chance.

 

Alors oui, on peut parler "enchaînement des matchs" (après tout, c'est l'excuse d'Aulas pour expliquer la défaite de Lyon face à Bordeaux), "équipe B" (sauf qu'avec Ibra, Pastore, Trapp, Silva, Verratti titulaires au coup d'envoi, ça a quand même de la gueule), "suffisance" peut être. Il n'empêche : jouer ainsi est indigne de professionnel, même si une équipe peut passer à côté de son match et être punie (Rappelez vous Celta Vigo-Barcelone) . 

 

Mais un match de foot dure 90 minutes, pas 45 ! Et au retour des vestiaires, il est clair que cela a du gueuler quelque peu à la mi-temps. Paris entame le match en voulant faire nettement mieux. Et cela paye ! Ibrahimovic égalise grâce à un but de renard de surface (son 108e, à une unité du record de Miguel !!), Cavani , joker de luxe, plante le 2-1 sur son premier ballon touché (et encore de la tête), Di Maria, déjà passeur dans le match, s'offre son 2e but en L1 tandis que Serge Aurier à la 90e minute porte l'estocade finale ! Comme quoi, quand Paris veut jouer, Paris gagne. Les Nantais auront appris une cruelle leçon (mais il le savait déjà de toutes façons) : à ne pas plier un match, à faire le dos rond, à laisser l'adversaire (re)prendre confiance, on n'est rarement gagnant.

 

Paris a donc, provisoirement, 4 points d'avance sur St Etienne qui reçoit Nice en pleine bourre, 8 sur Lyon qui s'est fait battre par Bordeaux, 5 sur Rennes, Reims et Caen. Pour Monaco (9 points de retard) et Marseille (12), il faudra attendre la fin de la journée pour savoir si cette écart reste le même.

 

Maintenant place à la C1 et un perilleux déplacement en Ukraine avant de recevoir Marseille dimanche prochain.