Paris passe Lyon...aux forceps.

par Dave  -  14 Janvier 2016, 17:34  -  #coupe de la ligue, #PSG, #Lyon

Paris passe Lyon...aux forceps.

Curieux match de coupe de la ligue hier entre Paris et Lyon. D'une part, les Lyonnais avaient décidé d'aligner une équipe B qui s'est finalement que la A en décembre (rappelez vous la fessée 4-1). D'autre part parce que l'arbitrage a fait couler, une fois de plus, beaucoup trop d'encre.

 

On peut y ajouter que, pour la 2e fois en coupe de la ligue, ce sont les remplaçants qui ont permis de débloquer la situation pour Paris. Doit-on y voir que l'équipe B du PSG n'est pas à la hauteur ?

 

On peut dire oui pour certains ! Hier, Lavezzi a démontré que le haut niveau n'était plus pour lui. Ses appels sont toujours très bons, mais les jambes ne suivent plus. Il se fait rattraper à la course ou éliminer et l'appel n'a servi à rien. Remplacé à la 60e par Lucas, Pocho est sorti dépité et déçu.

 

Déception aussi pour Cavani, pourtant aligné en pointe selon son désir. Hier, il n'a pas pesé assez. Mais, à la différence de ceux qui adorent casser l'Uruguayen, je sais qu'il peut parfois passer à travers un match. Hier c'était un jour sans.

 

Enfin, Pastore revenait de blessure et il a été, logiquement, encore loin de son niveau habituel, malgré quelques superbes gestes techniques.

 

Le début de cette rencontre a été quelque peu étonnant, Paris abandonnant à Lyon la maîtrise du ballon. Après plusieurs belles occasions parisienne , mais aussi un arrêt décisif de Sirigu, Rabiot ouvre le score après un cafouillage délirant à la 18e minute. Problème, aux vues des ralentis, la balle est sortie du terrain d'au moins 50 cm ! L'arbitre n'a rien vu, mais il ne pouvait pas voir grand chose. Par contre l'arbitre de surface aurait dû le signaler ! Il n'en faudra pas plus à la pleureuse Aulas pour vociférer à la fin du match.

 

1-0 donc Paris qui met enfin la pression sur les cages adverses. Mais rien n'aboutit et la 43e , Tolisso égalise après un mauvais renvoi de la défense parisienne. Sirigu n'est d'ailleurs pas exempt de tout reproche car il touche bien la balle, mais sa main n'est pas assez ferme. Si Trapp avait fait la même erreur, on aurait eu droit à du "Boulette" pendant des heures.

 

Franchement, l'égalisation était méritée. Paris n'a pas assez poussé pour se mettre à l'abri.

 

La deuxième mi-temps (et sans doute une bonne soufflante de Blanc dans les vestiaires) a vu les Parisiens revenir à de meilleures intentions. La cage lyonnaise était prise d'assaut, mais ni Kursawa ni Stambouli ni Cavani (trop souvent hors jeu, ou plutôt à la limite) ne parvenaient pas à tromper les Gones.

 

Comme contre St Etienne, c'est du banc qu'est venu la solution. Après un corner lyonnais bien négocié , Cavani renvoie la balle dans les pieds de Di Maria. L'Argentin entame un rush de 80 m , utilise le faux appel de Cavani pour distiller une passe sublime à Lucas qui , plein de sang froid, offre la qualification au PSG !

 

Aulas aura beau réclamer un pénalty sur Lacazette suite à un contact avec David Luiz (alors que le Lyonnais avait clairement jouer le plongeon) ou une main (alors que la balle rebondissait sur Marquinhos à terre), le score en restera là. 

 

Paris passe donc ce tour et recevra dans quinze jours, Toulouse en demie-finale. Hé oui, encore le TFC qui le PSG jouera en championnat samedi puis en coupe de France lors des 1/16eme. Les Touloiusains, gifflés 5-0 au Parc ont interêt à imiter Lyon niveau motivation.