Vers un gâchis Marquinhos ?

par Dave  -  8 Avril 2016, 09:55  -  #coup de gueule

Vers un gâchis Marquinhos ?

Arrivé en juillet 2013, Marcos Aoàs Corrêa, dit Marquinhos, est sans doute avec Verratti le joueur le plus prometteur du Paris St Germain. Son transfert depuis la Roma fut de 31,4 millions. Pas une petite somme.

 

Son contrat a été prolongé jusqu'en juillet 2019 l'an dernier, preuve que les dirigeants de Paris croient en lui.

 

Sauf que...

 

Sauf que cette année, Marqui n'a été titularisé qu'au compte goutte.

 

Sauf que, mercredi, Laurent Blanc (ou Nasser ?) lui a préféré Aurier pour le résultat que l'on sait.

 

Sauf que Barcelone le courtise. Et que quand Barcelone veut quelqu'un, le staff met le blé nécessaire sur la table.

 

Le jeune brésilien s'est senti "humilié" si l'on en croit les médias. Et même si je n'ai pas une confiance absolue en eux, je pense qu'il y a là un vrai fond de vérité. 

 

Comment peut-on préférer un joueur qui n'a fait que 3 matchs (un de CFA et 2 avec son équipe nationale) en 7 semaines à un joueur irréprochable et dont l'implication en ligue des champions est indéniable ?

 

Le retour d'Aurier titulaire aurait pu se faire lors du déplacement à Guingamp, non ? Pas sur le match le plus important de ce mois !!

 

On ose nous dire qu'il est moins offensif qu'Aurier ! Je joue à un poste de défenseur droit depuis des années, en championnat amateur vétérans ou en 3e division de district avec les séniors. Ce qu'on te demande, c'est de défendre, d'être un mur, pas d'aller marquer !!!

 

Si, par malheur, Marquinhos file en Catalogne à l'intersaison, on aura sans doute assisté au plus beau gâchis de l'ère qatari !!

 

J'ose espérer que le staff parisien aura compris le message. Ceux qui parlent de Coman comme d'un avertissement oublient que le néo-munichois n'avait pas vraiment donné satisfaction sous le maillot du PSG. Marquinhos a prouvé qu'il avait tout à fait sa place comme titulaire indiscutable.

 

Voilà pourquoi je ne comprends absolument pas cette façon d'agir avec lui !

 

Réveillez vous, bordel !!!