Les Bleus renversent l'Irlande, Allemagne et Belgique régalent

par Dave  -  27 Juin 2016, 06:46  -  #bleus, #Euro 2016

Les Bleus renversent l'Irlande, Allemagne et Belgique régalent

Après une première journée de huitièmes de finale peu prolifique en but et quelque peu soporifique, les nations favorites se sont réveillées et ont enfin offert du spectacle à un Euro qui en manquait singulièrement.

 

Cependant, je nuancerai quelque peu les matchs de l'Allemagne et de la Belgique. Non pas que les victoires n'étaient pas méritées, mais les deux adversaires respectifs, la Slovaquie et la Hingrie n'ont pas vraiment existé dans ces matchs. Les Slovaques ont été très rapidement menés au score, puis ont concédé un pénalty (qu'Ozïl a raté) et n'ont été que très peu dangereux, la Manshaaft au contraire passant une grande partie de son temps dans la surface de réparation adverse.

Quand à la Hongrie, si elle a offert un peu plus de résistance, le feu follet Eden Hazard, enfin au niveau qui est le sien, s'est chargé d'enfoncer le clou en procurant la passe du 2e et en marquant le 3e à la suite d'une chevauchée sur la ligne de la surface ! 

 

L'Allemagne et la Belgique passent donc logiquement en quart avec respectivement 3-0 et 4-0 et confirment que si cet Euro à 24 donnaient forcément des surprises pour les qualifications en 1/8e, les choses "normales" allaient vite reprendre leur cours.

 

Des 3 "favoris", c'est bien la France qui a eu le plus de mal avec une première mi-temps épouvantable, un pénalty concédé de la manière la plus stupide qui soit par Paul Pogba dès la 2e minute puis 45 minutes où les Bleus ont tout raté. Le pari de DD de mettre Matuidi à gauche était une erreur et sans un Lloris impérial, les Irlandais auraient pu rentrer aux vestiaires avec 2 buts d'avance. Les Irlandais, parlons en, d'ailleurs ? Une fois le score ouvert, ça a joué la montre pendant 45 minutes, se jetant par terre au moindre contact comme le premier plongeur venu. On nous a baratiné avec la main de Titi en 2009 (on rappelle quand même que et d'un , Henry avait proposé de rejouer le match et de deux, l'Irlande n'avait été aux barrages que grâce à une grosse simulation amenant un pénalty contre l'Ukraine), mais hier, on était loin d'une équipe fair play.

 

Et quand les Bleus sont revenus sur la pelouse, que Coman avait remplacé Kanté et Matuidi était de nouveau à droite, le match a totalement changé de visage. De dominés, les Français sont devenus dominateurs. Et comme à chaque belle histoire, il faut un héros, hier, c'est Antoine Griezmann qui a endossé le costume ! En 4 minutes, il a égalisé, sur un superbe centre de Sagna puis sur une déviation de Giroud a offert la victoire !! A trop gérer, l'Irlande s'est perdu elle même et a fini le match à 10 après une faute grossière sur Griezmann. D'ailleurs le Maconais aurait pu s'offrir un triplé à la toute fin du match sans l'intervention du gardien irlandais.

 

Une deuxième mi-temps française, à n'en point douter. Gignac a tapé la barre, Matuidi a également vu son tir superbe repousser par le portier vert. Et au final, une qualification acquise dans la douleur ! Ce fut dur, éprouvant, mais au final, ce sont ces matchs qui forgent les légendes ! La France n'a pas dominé 90 minutes, elle n'a pas réalisé un festival offensif, n'a pas fait dans le "réalisme" à l'allemande, a offert deux visages, mais elle a montré qu'il ne fallait pas l'écarter tout de suite de "son" Euro.