Paris s'impose pour sa première au Parc

par Dave  -  22 Août 2016, 08:20  -  #Ligue 1, #PSG

Paris s'impose pour sa première au Parc

Après une victoire difficile à Bastia, entachée par les incidents que l'on sait - au passage, le club corse qui accusait Lucas de simulation vient d'invalider l'abonnement du type qui a poussé le Brésilien à la "simulation" - , on attendait plus de Paris. Cela tombait bien car la 2e journée correspondait à la première d'Emery au Parc et de la présentation des nouvelles recrues : Ben Harfa, Jessé, Meunier et cie.

 

Le club en a aussi profité pour présenter les trophées de la saison dernière, histoire de bien rappeler qui étaient les patrons en France.

 

Mais il y avait le match à gagner contre Metz. Promu, les Messins ont réussi à renverser Lille la semaine dernière. Et puis avec une recrue comme l'ancien parigot Erding, on pouvait penser que le match ne serait pas si simple.

 

Bonne pioche, mais en fait, si le score fut de 0-0 à la mi-temps, ce n'est pas à cause de la farouche résistance des Lorrains, mais bien de la maladresse de nos attaquants. Cavani a beaucoup tenté (8 tirs au buts) sans résultat. Entre vendange de balle et tir sur le poteau, l'Uruguayen a passé une mauvaise soirée. Ce qui a permis au parc de le siffler (une réaction d'une connerie incroyable, mais qui montre bien que le "nouveau" public est un public de pourri-gâtés) et aux réseaux sociaux de se déchaîner.

 

Or, pas mal ont oublié que Edi revenait de blessures et qu'il a besoin d'un minimum de confiance. Le départ de Zlatan (qui s'est offert un premier doublé avec Manchester) est censé le délivrer et lui permettent de jouer en pointe, mais il va falloir un peu de temps. Au passage, quand on marque 81 buts en 3 ans (dont certains très importants), on n'est pas une chèvre.

 

Si on ajoute que Pastore et Di Maria n'ont pas été au top non plus, le score était logique et, je vais me faire des amis, la prestation parisienne n'offrait pas une grande différence avec les mi-temps vierges proposées du temps de Blanc. L'arbitrage n'a pas aidé non plus avec un pénalty indiscutable pour un fauchage de Cavani dans la surface "oublié". Il est vrai que ce n'était pas Lacazette qui tombait.

 

Heureusement, la 2e mi-temps a été de bien meilleure facture. Le salut est venu de Lucas (comme souvent, mine de rien) qui a ouvert le score à la 57e d'une frappe limpide. Puis Trapp s'est employé à sauver l'équipe par 2 superbes parades avant que Kurzawa d'un coup de tête que je qualifierai de "à la Silva" double la mise sur un corner de Di Maria. Et si c'était lui notre meilleure recrue ? Le joueur que Blanc est allé chercher à Monaco (rendons à César...) a pris une nouvelle dimension avec Emery !

 

Enfin, l'entrée de Marco Verratti a montré que Petit hibou n'a rien perdu. Pire, l'Italien de poche a même tiré au but. Et si sur son 2e tir, le but a été accordé à un CSC de Rivierez, il montre qu'il faut toujours compter sur lui. Et on mesure, une fois de plus, le poids de son absence contre City.

 

3-0 au final, une 2e place méritée et le sentiment que l'équipe est encore en rodage. Car on le rappelle, les équipes européennes prennent leur visage définitif généralement vers la mi-septembre. Quand commence la C1 !