Ben Harfa : le malaise

par Dave  -  16 Septembre 2016, 07:16  -  #PSG, #coup de gueule

Ben Harfa : le malaise

Arrivé cet été au PSG après une saison épatante à Nice, Ben Harfa doit sans doute se demander s'il a fait le bon choix !! 

 

Car depuis le début de la saison, son chemin commence à ressembler à un long calvaire, teinté d'humiliations publiques de la part de son entraîneur en conférence de presse, de matchs importants regardés depuis les tribunes et d'un bashing d'une partie même des supporters parisiens.

 

Le fait d'arriver en méforme relative (au niveau poids, ce n'est pas non plus Casimir ou Boli version loto sportif) lors des matchs de préparation n'a pas joué en sa faveur, mais est-ce que cela valait autant de coups bas de la part de la presse ? Le joueur s'exprimant peu désormais, on ne sait pas vraiment ce qu'il a pensé des qualificatifs peu amènes de certains consultants, mais gageons que cela n'a pas du lui faire plaisir.

 

Du côté sportif, pour le moment, Ben Harfa n'a été titulaire d'entrée que rarement, comme contre St Etienne. Le reste du temps, il était remplaçant et n'avait marqué que contre Lyon lors du trophée des champions. D'un point de vue comptable, on peut être déçu de son rendement. Mais quand on n'a que des bouts de matchs pour s'exprimer, cela devient plus compliqué. Qui plus est, certains matchs l'ont vu jouer avant centre, ce qu'il n'est pas.

 

Or, et c'est Puel qui le dit, lui qui a réussi à le faire revivre à Nice, le joueur a besoin d'enchaîner pour être performant. Ce n'est pas le cas et la confiance est forcément bien moindre.

 

Pire encore, le mettre en tribune comme contre Arsenal, c'est envoyer un signal désastreux à son joueur. Même s'il a raté son face à face avec Ruffier contre St Etienne, il n'a été moins mauvais que d'autres sur le terrain. Jessé a fait pire et pourtant il était sur la feuille de match mardi soir. Si Emery voulait "casser" du Ben Harfa, il ne ferait pas autrement.

 

Concernant le match contre Caen, qui n'est pas l'adversaire le plus redoutable de la saison, on aurait pu penser que Emery remettrait Hatem dans son 11 type ou, au minimum, s'en servirait comme joker offensif de luxe. Il n'en sera rien et l'ex-Niçois ne sera pas sur le banc.

 

Désormais, de deux choses l'une : Ben Harfa accepte ces humiliations, mais sans la certitude d'avoir vraiment sa chance à Paris, ce qui serait un comble pour un joueur que le PSG est allé chercher et a payé plutôt cher. Ou alors, il craque et il sera définitivement perdu pour le football.

 

Si ce dernier cas devait se préciser, on aura l'exemple d'un énorme gâchis et il faudra bien se demander comment l'entraîneur gère son effectif. Car, à l'image de sa phrase sur la concurrence des gardiens (ce qui m'a choqué), je n'ai pas l'impression qu'il fasse vraiment tout ce qu'il faut pour que le club vive sereinement.