Cavani et Matuidi sauvent Paris en C1

par Dave  -  29 Septembre 2016, 06:33  -  #C1, #PSG

Cavani et Matuidi sauvent Paris en C1

On va faire court, mais hier, nul doute qu'avant l'égalisation de Matuidi, quand le PSG était mené par Ludogorets, censé être la plus faible équipe du groupe, les détracteurs de Emery devaient fourbir leurs armes. 40 minutes catastrophiques, des décisions incompréhensibles (reconduire le duo Aurier-Motta qui avait tellement failli à Toulouse, laisser Pastore sur le banc),aucune recrue sur le terrain au coup d'envoi, une équipe coupée en deux avec un secteur offensif indigent(Di Maria en dessous de tout) et une défense fébrile...Tous les ingrédients d'une soirée catastrophique s'annonçait.

 

Et puis, il y a eu ce but de Blaise qui a répondu à ses détracteurs et sans aucun doute redonné du temps à Emery. Une défaite aurait été un véritable tremblement de terre, d'autant plus que dans l'autre groupe, Arsenal battait assez facilement Bâle 2-0. Tout le monde en aurait pris pour son grade, joueurs et coach. Et cela aurait été mérité tant on ne reconnaissait pas Paris. On aurait pu se cacher derrière un arbitrage hasardeux (2 pénaltys flagrants refusés pour le PSG), mais au final, sur ces 40 premières minutes, on a vu le mauvais Paris, celui qui a perdu son leader et qui balbutie son football. Et en face, c'est Ludogorets, pas le Barça !

 

Avec 1-1 à la mi-temps, le PSG avait réussi à recoller. Et la 2e mi-temps a enfin vu l'équipe rehausser son jeu. Et aussi à reprendre de longues séances de possession de ballle, chères à Laurent Blanc , dont le fantôme hante encore la capitale. On a aussi retrouvé Cavani qui, coupant la trajectoire d'un coup franc de Di Maria a permis au PSG de repasser devant. Quelques minutes plus tard, il doublait la mise sur une remise de Lucas. On pouvait souffler.

 

Sauf qu'entre temps, le duo Aurier-Motta refaisait des siennes et concédait un pénalty encore plus stupide que contre Toulouse. Les Bulgares avaient une occasion en or de revenir à 2-2, contre le cours du jeu cette fois, mais Aerola, bien inspiré, est parti du bon côté et a gardé le PSG sur les bons rails.

 

Victoire 3-1 donc, en trompe l'oeil, car l'équipe n'a joué que 50 minutes. Une parodie de football de haut niveau avec certains cadres qui ont failli. Di Maria ? Depuis le début de la saison, il n'est que l'ombre de lui même. Sa passe décisive sauve un peu son match, mais pour le reste. Même T.Silva et Marquinhos sont dans le dur, même si le duo monte en puissance. Bref, la machine peine à se mettre en route et la réception de Bordeaux , qui a réussi 2 nuls l'an dernier en championnat, prend l'allure d'épouvantail.

 

Matuidi et Cavani ont donc sauvé Paris, alors que Motta et Aurier auraient pu l'enfoncer. On retiendra cela d'un match à moitié raté. Mais certaines questions demeurent.