Pogba éteint la critique...pour l'instant.

par Dave  -  12 Octobre 2016, 06:52  -  #Russie2018, #bleus

Pogba éteint la critique...pour l'instant.

Pogba a donc répondu de la meilleure façon à tous ceux qui exigeaient qu’il soit sur le banc contre la Hollande en donnant la victoire aux Bleus. Au terme d’un match qu’il a totalement maîtrisé, il permet à la France de repartir avec les 3 points et se trouver en tête de son groupe , à égalité avec la Suède. Et comme tout va vite dans le football, celui qui était honni vendredi soir est un héros ce matin.

 

Culture de l’instant !! Car on verra combien de temps cet état de grâce va durer.

 

Au delà de ce but somptueux, missile tiré en dehors de la surface (et sans doute la seule façon de passer une défense très regroupée, ce qui devrait faire réfléchir les entraîneurs confrontés à des équipes qui jouent à 10 derrière), les Bleus ont, logiquement, eu un match bien plus difficile que contre la Bulgarie. Car les Hollandais n’ont jamais cessé d’attaquer, même si, paradoxalement, Lloris n’a eu véritablement qu’un arrêt à faire dans les dernières minutes qui plus est. Car la défense a été solide : Varane et Kolscieny ont tenu la barraque de manière magistrale et les pertes de ballons sur les côtés n’ont pas été préjudiciables. 

 

On pourra polémiquer sur la main du défenseur d’Arsenal qui aurait pu entraîner un pénalty. Comme beaucoup, je suis partagé, mais je pense que l’arbitre a pris la bonne décision. C’est en tombant que l’avant bras touche le ballon et il n’y a pas d’intentions de jeu. Après, c’est sûr que les Néerlandais peuvent être déçus de la décision car un pénalty transformé juste avant la mi-temps aurait changé le cours du match.

 

S’il y a des motifs de satisfaction, on peut quand même se dire que la pression intense mis par les Oranjes en 2e mi-temps a mis à mal les Bleus et a révélé une certaine incapacité à subir. Mais, comme face à l’Allemagne, ils ont su tenir jusqu’au bout. Le problème est qu’ils n’ont pas réussi à gérer leurs contres. Sur les quelques situations où ils étaient en supériorité numérique, ils ont souvent fait le mauvais choix, alors qu’en première mi-temps, les Oranjes n’ont reculé l’échéance que grâce à leur gardien qui a sorti, notamment, une volée magistrale de Gameiro.

 

On savait que ce match serait plus compliqué, il l’a été. On savait que la Hollande montrerait un visage bien plus agressif que la Bulgarie, cela a été le cas. On savait que prendre un tel adversaire à l’extérieur serait difficile, mais qu’en cas de victoire, ce serait tout bénef et cela a été le cas.

 

En attendant le match contre la Suède au Stade de France le 11 novembre, les Bleus se sont mis dans une position idéale. Il faudra conserver dans un coin de leur tête cette 2e mi-temps et s’en servir quand les matchs seront plus âpres. La route vers la Russie est encore longue, mais en s’imposant contre l’autre favori du groupe, Pogba et cie en ont déjà fait une bonne partie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :