Cavani offre la victoire contre Lyon

par Dave  -  28 Novembre 2016, 06:53  -  #PSG, #Ligue 1

Cavani offre la victoire contre Lyon

Encore un match compliqué hier pour le PSG. Compliqué car, comme trop souvent (Arsenal, St Etienne, Marseille), les hommes d'Emery ne parviennent pas à tuer un match. Et comme trop souvent, ils redonnent à l'adversaire la possibilité de revenir dans le jeu. L'égalisation stupide de Valbuena est symptomatique de notre saison car c'est sur leur première action qu'une équipe ultra dominée marque.

 

Pourtant la première mi-temps a consacré une équipe parisienne totalement dominatrice. Et si le premier pénalty sur Lucas fut oublié, le deuxième (un sacrément vilain geste de Rafaël sur Motta, qui ne lui a même pas valu un jaune) transformé par Cavani a permis au PSG de concrétiser un jeu étouffant pour l'adversaire. Et jusqu'à la fin de cette première mi-temps, Lyon n'existait pas.

 

Dommage donc que la rentrée de Valbuena, qui avait à coeur de répondre aux critiques, ait galvanisé à ce point les Gones. Car les 25 premières minutes de la deuxième mi-temps ont été très pénibles pour Paris. Le but égalisateur bien sûr, mais aussi des occasions nettes lyonnaises avec un Aerola dépassé par moment. Soyons franc : si Trapp avait fait un tel match, nul doute que les critiques pleuvraient sur lui ! On peut espérer que le portier allemand sera titulaire mercredi contre Angers, car notre titi a besoin quelque peu de souffler.

 

Le coaching de Emery a cependant payé ! Remplaçant Ben Harfa, qui s'était éteint progressivement, par Meunier, le coach espagnol a réussi son pari, car c'est ce dernier qui a centré pour la tête victorieuse de Cavani ! El Matador avait déjà marqué quelques minutes avant, mais son but était hors jeu.  Et ce doublé vaut de l'or ! Il offre les 3 points à Paris et permet de revenir à un seul de Nice, tenu en échec 1-1 contre Bastia. 

 

13 buts pour l'Urugayen, 18 en 17 matchs depuis le début de la saison. Le départ de Zlatan Ibrahimovic n'a pas été totalement compensé, mais Cavani trouve enfin sa vraie place, celle qu'il occupait à Naples, quand il marquait plus de 35 buts par an ! 

 

32 points donc ! On pourra toujours regretter ceux perdus contre St Etienne ou Marseille, mais après la première place du groupe de C1, Paris a largement repris du poil de la bête après un début difficile. Et si l'équipe ne marque encore pas assez (Monaco en a passé 4 à des Marseillais totalement dépassé, et un Rudi Garcia que France Football aura bien du mal à défendre), le PSG montre une volonté de fer qui l'empêche de sombrer : faire le dos rond, laisser passer l'orage et savoir marquer au bon moment. Comme contre Bâle ou Arsenal !

 

Quand l'équipe sera vraiment au point, quand les occasions ne seront plus vendangées, Paris aura retrouvé son lustre de l'année dernière. C'est encore loin, mais on y avance petit à petit.