Nice ne lache rien , Paris sait à quoi s'en tenir

par Dave  -  5 Décembre 2016, 09:30  -  #Ligue 1, #PSG

La 16e journée a livré son verdict : après avoir été battu piteusement par Montpellier samedi, le PSG a de nouveau 4 points de retard sur Nice et a retrouvé sa place de troisième.

Ceux qui espéraient (comme moi) que Toulouse referait son coup de septembre dernier contre Paris en sont pour leurs frais ! Le TFC a sombré face à Nice 3-0 ! On peut d'ailleurs se poser la question sur le fait que si les équipes jouent à 11 derrière contre Paris, elles pratiquent une opération porte ouverte dès que Monaco ou Nice leur sont opposées. Sans tomber dans la paranoïa, on peut quand même se demander pourquoi une telle différence de traitement.

Mais bon, c'est comme cela, et comme je l'ai déjà écrit, pour les 14 points qu'a perdus le PSG, l'équipe , on n'a qu'à s'en prendre à nous même.

Carlo Ancelotti avait aussi perdu 3 matchs en décembre 2012 (la fameuse crise de novembre), mais pas de manière aussi délirante, même si le 2-3 contre Rennes, alors que Paris jouait à 11 contre 9 avait été une soirée cauchemardesque. Le coach italien était encore (un peu) en rodage, mais il avait tout de même repris l'équipe depuis presque un an. Et surtout, il avait Zlatan dans son 11. Ce que n'a pas Emery.

J'ai toujours dit que les Qataris avaient un peu vite en besogne : il fallait se séparer soit de Laurent Blanc soit de Ibrahimovic, mais pas des deux en même temps. On en mesure les conséquences depuis le début de la saison. 

En attendant, Nice et Monaco ne lâchent rien. Ils savent qu'il y a une carte à jouer et que profiter des faiblesses de Paris se résume à une occasion qui ne se représentera peut être pas. L'OM avait su profiter de la flopée de nuls que Laurent Blanc avait subi au démarrage de 2014/15 pour être champion d'automne. On connaît la suite certes, mais Marseille n'avait accompli ce parcours qu'à cause des points lâchés par le PSG.

 

Qui plus est, Monaco et Nice ne se contentent pas de victoires étriquées, surtout les Monégasques. Le jeu de Jardim a beau ne pas être flamboyant, il n'en est pas moins efficace. Sur on compare les cartons de Monaco avec les matchs du PSG contre ces mêmes équipes, cela fait mal : 7-0 contre Metz contre 3-0 pour nous, 6-0 contre Nancy contre 2-1, 5-0 contre Bastia contre 1-0 ! Mais Monaco n'est pas dépendant d'un seul buteur. Tout le monde marque. Tout comme à Nice.

 

Bref, la victoire contre Nice est impérative désormais dimanche soir. Je vois ce match encore plus important que celui contre Ludogorets, même si, pour ce dernier, il faudra gagner pour rester premier de la poule. Le plus rageant est que, si la moitié des occasions avaient été converties lors des 2 matchs contre Arsenal, Emery pourrait se permettre d'envoyer l'équipe C.

 

Suspens en Ligue 1, c'est bien nous dit-on. Personnellement, le seul suspens qui vaille pour moi est de savoir qui sera le dauphin du PSG. 

 

Et cela me gave profondément de voir que Paris soit si irrégulier.