Bordeaux, Barça : retour sur 2 matchs 100% maitrisés.

par Dave  -  19 Février 2017, 12:25  -  #PSG, #Ligue 1, #C1, #Barcelone

Bordeaux, Barça : retour sur 2 matchs 100% maitrisés.

(Non, je n'étais pas mort, mais en vacances dans les Alpes. Et franchement, entre une wifi inexistante et une 3G anémique, j'ai préféré les pistes de ski, même si, à Auris-en-Oisans, on en a vite fait le tour)

 

On pouvait craindre le pire du match contre Barcelone : il est devenu une référence pour Emery et un des plus grands exploits européens du PSG. Un des plus grands car, pour moi, le match européen n°1 reste celui contre le Rapid de Vienne qui a permis à Paris de conquérir sa seule coupe d'Europe en 1996. Et sans avoir besoin d'acheter un match comme l'OM. Et puis, le retour n'est pas fait. Si Paris arrive en se disant "c'est plié", on ne passera pas.

 

Mais avant de parler de Barcelone, je reviens sur le match contre Bordeaux. Un match sérieux et bien maîtrisé, avec un score de 3-0 amplement mérité. Bordeaux a rarement mis Paris en difficulté et Cavani a eu la bonne idée de marquer très vite, obligeant les Girondins à se découvrir un peu plus.

 

En fait, on a eu avec Bordeaux, une répétition de Barcelone, même si on ne le savait pas encore. A savoir, une attaque réaliste, une défense efficace (Trapp dans les buts, c'est quand même plus serin) et une excellente maîtrise du ballon. Les 3 points pris à l'extérieur ont permis à Paris d'aborder le match de C1 de la meilleure façon.

 

Le match contre Barcelone, je l'avoue, je n'étais pas super confiant. Pour moi, il fallait surtout empêcher la MSN de marquer car on le sait depuis 4 ans, à chaque fois que Paris a été éliminé en C1, c'est parce que l'adversaire a marqué au Parc. 2013, les 2 buts du Barça, 2014, le pénalty de Chelsea, 2015, les 3 du Barça et en 2016 les 2 de City. Là, pour la première fois depuis le PSG en C1 version Qataris, Paris n'a pas pris de but à domicile et cela peut faire la différence.

 

Ensuite, une certaine appréhension à cause du forfait de T.Silva. Voir Kimpembe en DC avait quand même de quoi inquiéter . En face, c'est quand même Messi-Neymar-Suarez, pas l'attaque de Dijon. C'est là qu'on se disait que la vente de Luiz était une erreur.

 

Et puis, il y a les antécédents. Sur les 6 derniers PSG-Barcelone, Paris ne les avait battu qu'une fois, pour 2 nuls et 3 défaites. Quand à Emery, son bilan en Espagne face à l'ogre catalan n'était pas non plus génial.

 

Mais, il y a des jours où tout roule. Hormis un tir cadré, parfaitement capté par Trapp en première mi-temps et une tête d'Umtiti sur le poteau, Barcelone a raté son match.

 

Et comme mardi soir, tout a roulé dans notre sens, que les tirs cadrés ont fait mouche, que le milieu a neutralisé la MSN et que Kimpembe a fait un match de patron, le résultat , là aussi, fut logique.

 

Maintenant, comme on le sait, en foot, rien n'est acquis. Paris doit confirmer ce soir contre Toulouse afin de rester à la hauteur de Nice et de revenir à un point de Monaco (qui a fait une très mauvaise opération contre Bastia vendredi soir, quelques jours avant son déplacement à City). Et surtout, être dans ce même état d'esprit au match de retour à Barcelone. Parce qu'en mettre 5, les Barcelonais en sont capables.