Paris se sort du piège dijonnais

par Dave  -  5 Février 2017, 12:32  -  #Ligue 1, #PSG

Paris se sort du piège dijonnais

Evidemment, au regard de l'équipe en face (Dijon, 15e de Ligue 1), le titre de mon article peut sembler ridicule.

 

Mais on a connu tellement de désillusions cette année en championnat à l'extérieur contre des équipes supposées "plus faibles" qu'on ne peut plus aborder un match hors du parc des princes l'esprit serin.

 

Le souci du PSG cette année tient en quelque mot : l'équipe ne fait plus peur. L'an dernier, avec un Zlatan qui marquait quand il voulait et une défense de fer, l'adversaire en L1 se considérait comme battu dès le coup d'envoi. Et les seules fois où Paris a cédé, c'était quand le titre était totalement acquis (défaites contre Lyon et Monaco). 

 

En C1, si on excepte le retour contre City, Paris n'avait pas vraiment tremblé et la défaite à Madrid fut surtout la conséquence d'un absence de réussite (Rabiot qui touche la barre par exemple) et une erreur de Trapp.

 

Cette année, on sent bien que chaque équipe se dit qu'il y a un coup à jouer. Et comme Emery ne met pas la meilleure équipe au coup d'envoi (on l'a encore vu hier où la sortie de Matuidi libéré le milieu et on pouvait se demander pour HBA n'était pas là dés la première minute), le PSG peut se mettre en danger.

 

Sans compter nos blessés : Verratti, Trapp, Meunier, Di Maria et Pastore (préservé par précaution, ce que je trouve tout de même inquiétant) ! Bref, l'équipe qui débute n'est jamais le rouleau compresseur qu'on espère voir quand on est fan.

 

D'un autre côté, Monaco se pose moins de questions : leur collectif est au top, le danger peut venir de partout. On l'a vu hier contre Nice qui totalement subi la loi de l'ASM.

 

A Dijon, Paris a eu du mal à rentrer dans son match et le but quelque peu gag de Lucas a été suivi par une égalisation dijonnaise dans la foulée. Je note que Dijon n'a eu qu'un tir cadré et que ce seul tir s'est soldé par un but, preuve qu'on a un réel souci avec notre défense et qu'Aréola a été cramé prématurément par cette volonté stupide d'Emery de ne pas faire de hiérarchie de gardiens ! Dans TOUS les clubs, même les clubs amateurs, il y a un gardien A et un gardien B. C'est la base car au foot, pour gagner il faut mettre un but de plus que l'adversaire. Ou en prendre un de moins.

 

Si en 2e mi-temps, Paris a mieux dominé les débats, il a fallu attendre la 81e et un sauvetage de T.Silva pour qu'enfin la victoire se dessine. Le 3e but de Cavani a scellé le match, mais que ce fut long.

 

Ce sont les entrants, HBA et Guedes qui ont fait du bien, beaucoup de bien car les titulaires n'étaient pas au mieux. Rabiot ne retrouve pas le niveau d'avant sa blessure, Aurier fait du mauvais Aurier (dès la première minute) et Matuidi... Ca me coûte de le dire car j'adore ce joueur, mais hier , ses 60 premières minutes furent atroces. Il se rattrape en annihilant sérieusement un contre dijonnais, mais il a une baisse de forme évidente. Pourquoi Emery l'aligne-t-il systématiquement après l'avoir humilié en début de saison ?

 

Se pose donc la question essentielle : Emery a-t-il fait progresser l'effectif ?

 

Sans doute pas, car hormis la confiance retrouvée de Cavani (35 but depuis août mine de rien et 111 au compteur depuis son arrivée), le reste de l'équipe fait du sur-place. Ainsi, le fait que Draxler fut encore hier l'un des meilleurs joueurs du match interroge également. Une recrue hivernal qui fait mieux que les titulaires de longue date, cela montre bien qu'il y a un problème , non ?

 

Maintenant, regardons le positif : 3 points de pris, la 2e place piquée à Nice et une course pour le titre qui s'annonce toujours indécise, même si Paris est tributaire d'une éventuelle erreur de Monaco tant en sachant qu'il a grillé tous ces jokers. 

 

Et c'est là qu'on peut se dire que l'égalisation de Silva la semaine dernière fut une sacré connerie. Sans ce manque de lucidité total, le PSG aurait 51 points et Monaco 50.