Les leçons des quarts de finale de C1

par Dave  -  20 Avril 2017, 15:50  -  #C1, #Monaco

Les leçons des quarts de finale de C1

L'Atletico, le Real, La Juventus et Monaco se sont donc qualifié pour les demies finales de la C1. 

 

Pas de surprise pour les 3 premiers, habitués à arriver à ce niveau de la compétition. Pour les deux équipes madrilènes, rappelons qu'elles se sont affrontées deux fois en finale en 2014 et 2016 ! 

 

Pour Monaco, qui les espéraient à ce niveau en début de saison, surtout qu'il leur a fallu passer par les tours préliminaires ? Mais voilà, en foot, tout va très vite. Défait en quart par la Juventus il y a 2 ans (avec un arbitrage quelque peu favorable aux italiens), l'ASM va forcer son destin en demie, devenant la première équipe française à le faire depuis Lyon en 2010 (qui avait éliminé le Bordeaux de Laurent Blanc). Pour mémoire, Monaco avait atteint la finale de C1 en 2004 mais avait été sèchement battue par Porto, drivé par Mourinho 3-0 !

 

Avant de revenir sur Monaco, petit retour sur les matchs de mardi soir. Peu de chose à dire sur l'Atletico dont le nul 1-1 à Leicester a suffit pour passer ce tour, les Madrilènes ayant fait le job à l'aller chez eux sur un pénalty transformé par Griezmann.

 

Pour le Real, ce fut un peu plus compliqué car Bayern avait réussi à remonter son retard à 2-1 ! Tout était possible lors des prolongations. Mais comme trop souvent lors de cette campagne de C1, l'arbitrage a faussé le jeu. Vidal fut expulsé pour un 2e jaune très sévère (même s'il aurait pu le prendre avant sur une autre faute) et surtout Ronaldo égalisa d'un but dont le hors jeu ne faisait aucun doute. A 2-2, réduit à 10, Munich a abdiqué et encaissé encore deux buts. La chance était passée. Alors sans aller vers un scandale aussi important qu'il y a 6 semaines avec la honte Deniz Aytekin, on peut dire que Madrid a joué à 12. C'est bien dommage car les deux équipes se sont bien battues et il aurait été tellement mieux de voir un match plus régulier.

 

Hier, la Juventus a réussi ce que Paris n'a pas su faire : garder son avantage en n'encaissant aucun but. Il est vrai que les joueurs italiens possèdent bien plus d'expérience que ceux du PSG dans les grands rendez-vous. Et puis Barcelone était privé de son atout maître. Pas la MSN, mais bien Aytekin, l'arbitre qui offre pénalty à la moindre glissade, valide des buts hors jeu et oublie les cartons rouges évident.  Justice est donc faite avec la qualification de la Juventus.

 

Enfin, Monaco a réussi un grand coup, après sa victoire 3-2 à Dortmund en battant sans aucun état d'âme les Allemands chez eux 3-1, ouvrant le score à la 3e minute par l'inévitable Mbappé !! Et cette fois ci, pas de but hors jeu, pas de CSC de l'équipe adverse, mais un match maîtrisé quasiment de A à Z . Monaco fait une saison d'enfer, même si, pour le moment, ils n'ont rien gagné. Mais en étant en demies, au nez et à la barbe de Paris,