Ouaiisss ! Monaco champion !

par Dave  -  18 Mai 2017, 06:45  -  #Ligue 1, #Monaco

Ouaiisss ! Monaco champion !

on m'excusera de ne pas hurler d'enthousiasme après le titre de champion de Monaco (son premier titre depuis 17 ans), mais quand on supporte une équipe depuis tant d'années, on ne peut qu'être déçu d'avoir perdu aussi bêtement l'occasion de pourvoir claquer le bec à Aulas et de continuer sur une lancée entamée il y a 5 ans.

 

Monaco est champion ! Les Parisiens ne le savaient pas, mais ils ont perdu le titre à la 3e journée en allant perdre au stade Louis II. La défaite 3-1 allait précipiter la disgrâce de Trapp pour un trimestre, avec les résultats que l'on sait : dès le premier match, contre Arsenal, Aerola se trouait et permettait aux Gunners d'arracher 1 point, ce qui sera crucial pour le reste de la compétition. Cette défaite allait aussi précipiter le départ de Luiz, de retour à Chelsea, après 2 ans à Paris, où malgré quelques erreurs défensives ou pénaltys provoqués, il avait montré ce qu'il fallait faire quand une équipe était mal embarquée, à l'instar de son match superbe contre son ancien club justement, ce Chelsea-PSG où, réduit à 10, Paris avait finalement fait 2-2 et passé en quart. David Luiz n'aura pas à se plaindre vu que son retour à Chelsea coïncidera avec le retour au plus haut du club londonien, à nouveau champion d'Angleterre !

 

Les erreurs et les errances de la première partie de saison (4 défaites - toutes à l'extérieur, 2 nuls au Parc) auront donc eu raison du titre. Et quand le PSG s'est enfin mis dans le sens de la marche, Monaco a sorti de sa manche un joueur exceptionnel, Mbappé et , hormis deux nuls et une défaite contre....Paris sur le plan national a gagné TOUS ses matchs alors que le PSG concédait une 5e défaite à Nice. Ajoutez à cela une attaque de feu et le titre ne pouvait pas leur échapper.

 

Oui, Paris peut nourrir bien des regrets sur cette saison. Son incapacité à tenir certains résultats (si le nul contre St Etienne et contre Monaco concédé dans les dernières minutes avait été une victoire à l'arrachée, l'issue aurait été sans doute tout autre), le fait de flancher lors des moments clés, Barcelone ayant été le point d'orgue et les erreurs d'Emery, dont il faudra bien se poser la question de la gestion, ont offert le titre à l'ASM.

 

Et puis, soyons honnête, car la presse ne le sera pas, il y a également un certain facteur chance et un arbitrage souvent conciliant, à l'image du premier but monégasque hier, hors jeu. Quand Paris se faisait mettre dans les grandes largeurs face à Toulouse ou Barcelone, personne ne mouftait. Et ces mêmes faisaient mine de rien voir quand Monaco bénéficiait de circonstances favorables.

 

2016/17 aura donc été une année spéciale. Avec la possibilité de finir à 89 points, 3 trophées si la coupe de France est gagnée face à Angers, il est incohérent de parler de mauvaise année. Mais la perte d'un titre qui aurait logiquement du rester parisien a de quoi rester en travers de la gorge du supporter...