Paris craque à Nice !

par Dave  -  1 Mai 2017, 08:16  -  #PSG, #Ligue 1

Paris craque à Nice !

Mathématiques c'est possible : si le PSG prend les 9 derniers points et que Monaco n'en prend que 3... Bon, soyons honnête, en craquant hier sur la pelouse de Nice, dans tous les sens du terme, Paris a dit adieu à son titre pour de bon. 

 

La faute à un match raté, au fait que Nice met 3 buts sur 3 tirs cadrés (même si le dernier est hors jeu), à deux rouges pour Motta et Di Maria qui ont disjoncté à la toute fin du match, même si l'arbitre, très mauvais, n'a rien fait pour calmer les esprits, laissant les Niçois provoquer et oubliant au passage aux moins 2 pénaltys pour Paris. Mais bon, quand ça veut pas.

 

Marquinhos a beau avoir sauvé l'honneur, le match d'hier ressemble à notre saison, à savoir une bonne entame, puis un gros coup sur la tête et une incapacité à revenir dans le match. En fait, cette année, sur nos 6 défaites (L1+LDC), Paris n'a jamais réussi à inverser la vapeur quand l'adversaire ouvrait le score. Il n'y a eu qu'un match où Paris a sauvé un point en L1, ce fut justement contre Nice au Parc avec le doublé de Cavani qui nous fait passer de 2-0 à 2-2. En LDC, Paris avait aussi su revenir au score et prendre un point, mais contre Ludogorets !

 

En fait, ce n'est pas tant hier que Paris a perdu son titre, c'est à la 3e journée contre Monaco. Parce cette défaite (dont je parlais dans cet article "Monaco ? match raté mais à méditer") fut celle qui plongea toute une équipe dans le doute et l'instilla aussi dans celui des supporters quand à la gestion et au coaching de Unaï Emery. On a eu les mêmes ingrédients d'hier, les rouges en moins, à savoir une errance défensive, un bol offensive de l'autre équipe et des cadeaux offerts à l'adversaire. A partir de ce match tout a été plus compliqué pour le PSG, obligé de courir après ses adversaires directs, après une saison où on avait fait la course en tête dès la 2e journée.

 

J'écrivais le 29 août que Paris avait choisi de n'avoir qu'un seul attaquant de classe mondial et il fallait espérer qu'on ne le regretterait pas. Force est de constater que si Cavani a fait le taff au delà de ce qu'on lui demandait (45 buts en 46 matchs), cela n'a pas suffit. Et le mercato raté a trop largement influé sur cette année.

 

Monaco de son côté a fait une saison parfaite, sachant parfaitement se remettre en question après sa claque reçue à Nice, maîtrisant ses temps forts et ses temps faibles. Et l'éclosion d'un Mbappé n'a pu qu'aider ! Quand tu "découvres" un joueur de cette classe dans la 2e partie de saison, tu ne peux que marcher sur l'eau.

 

Emery devait nous faire passer un cap. On peut dire sans faire de bashing qu'il a échoué. Les Qataris avaient fixé comme objectifs la demie de C1, le titre en L1 et au moins une coupe. Sur un plan comptable, on n'y est pas. Et c'est dommage. Le pire c'est qu'avec 80 points , 2 titres et un 3e en vue (il faudra jouer très sérieusement la finale de la Coupe de France), pas mal d'équipes tueraient père et mère pour avoir notre parcours 2016/17.

 

On ne saura jamais ce que Blanc aurait fait avec un tel effectif et la perte de Zlatan. On peut penser que, connaissant la L1, il aurait été plus prudent que Emery sur certains matchs. 

 

Mais c'est un autre point dont je parlerai plus tar.