Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Footballvitammodicam.over-blog.com

Le football, c'est la vie à petite échelle....

La Juventus est passée si près !!

La Juventus est passée si près !!

Penalty ou pas pénalty ? Franchement, aux regards des images, il semble bien qu'il y ait faute. Mais il semble aussi que Benattia joue le ballon. 

 

Alors, oui, on peut comprendre la colère de Buffon ! Alors que son équipe avait remonté son retard suite à son match catastrophique du match aller, prendre un pénalty à 30 secondes de la fin est vraiment frustrant. D'autant plus que dans l'autre sens , si c'était la Juve qui aurait du marquer un but pour se qualifier, il n'est pas certain que l'arbitre ait sifflé.

 

Quand Ronaldo a donc transformé ce pénalty, sauvant son équipe de l'humiliation qui avait frappé le Barça la veille et envoyant donc le Real en demie-finale, on ne pouvait qu'avoir un goût amer dans la bouche. Car la Juve avait réussi à prendre l'ascendant sur le match avec un doublé de Mandzukic et un 3e but, synonyme de prolongation de Blaise Matuidi.

 

Au passage, petit message à tous ceux qui se réjouissaient que Blaise "pieds carrés" soit viré comme un malpropre de Paris : c'est de genre de joueur qui ne lâche rien qui aurait été important d'avoir face au Real. Mais bon, les spécialistes twitter me contrediront et continueront à dire "bon débarras". Sauf que Blaise répond quasiment toujours présent quand il le faut et ne sa cache pas.

 

Alors, bien entendu, personne ne sait ce qu'il se serait passé si les deux équipes étaient allées en prolongation. La Juve reculait de plus en plus, avait de plus en de mal à contenir les attaques madrilènes , mais après tout, la volonté était italienne hier et elle pouvait arracher sa qualification.

 

Le pénalty a donc sauvé le Real et sa saison. Zidane continue d'avoir cette espère de baraka qui caractérise les grands joueurs. Il est cependant ironique de voir que 12 ans après lui, Buffon a sans doute fini sa carrière en C1 sur un coup de sang.

 

Maintenant , on peut se poser la question légitime de ce pénalty. L'arbitre a-t-il voulu avantager Madrid ? A l'aller, l'expulsion de Dyalaba était déjà franchement limite. Sans tomber dans la paranoïa, on est en droit de se demander pourquoi l'arbitrage avantage si souvent les équipes espagnoles. La remontada de l'an dernier  a été entaché d'un arbitrage tellement scandaleux (et prouvé) que les soupçons seront toujours de mise. On a d'ailleurs vu que, arbitré correctement par Clément Turpin, Barcelone n'a pas bénéficié de penalty bidon ou d'oubli de carton.

 

Les joueurs de la Juventus l'avait vraiment mauvaise à la fin du match, certains faisant des gestes équivoques aux Madrilènes pour leur dire "Vous avez acheté le match". Accusations ridicules et exagérées, mais il est vrai que se prendre ce pénalty , à 30 secondes de la fin d'un match qu'ils ont dominé de la tête et des épaules, il y a de quoi être plus que déçu, écoeuré !

 

En attendant, Buffon et ses compagnons ont prouvé, comme la Roma la veille, qu'il était possible de renverser une situation, que tout était question de volonté. Que les joueurs de Paris en prennent de la  graine : un match ne se gagne ou ne se perd qu'au coup de sifflet final.

 

Et surtout, SURTOUT, un match se gagne en jouant, en pressant, en rentrant dans l'adversaire, pas en le laissant jouer. 

 

Quel dommage que depuis l'élimination face à Chelsea en 2014, le PSG ne l'ait toujours pas compris.

 

Dans le 2e match, Séville est allé faire un nul 0-0 sur le terrain du Bayern. Insuffisant cependant pour rattraper la défaite 2-1 sur leur terrain.

 

Rome, Madrid, Munich, Liverpool sont donc  les 4 dernières équipes qui tenteront d'obtenir le saint Graal quelques jours avant la coupe du monde. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article