Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Footballvitammodicam.over-blog.com

Le football, c'est la vie à petite échelle....

5 jours après City, Paris se fourvoie à Rennes.

5 jours après City, Paris se fourvoie à Rennes.

Pas toujours facile de redescendre sur terre après avoir touché le ciel. 5 jours après avoir enfin battu City en LDC et pris la première place du groupe, Paris a donc échoué à Rennes, n'obtenant pas une 9e victoire consécutive, perdant 2-0 et surtout montrant des lacunes que, ce jour, aucun exploit individuel n'est venu compenser.

 

En fait, ce match a basculé en 2 minutes : un peu avant la pause, avec le premier but de Rennes, alors que les Bretons étaient archi dominés et à l'entame de la 2e mi-temps, dès la remise en jeu où la défense parisienne s'est totalement mis dedans et a laissé l'adversaire faire le break.

 

Ces deux minutes ont détruit tout ce qui avait été fait depuis le début et le PSG ne s'en est jamais remis. Cette fois, il n'y a pas eu d'Hakimi ou de Icardi pour obtenir la victoire à la dernière minute. Mbappé a cru relancer l'équipe à la 65e minute, mais hélas son but était entaché d'un HJ. On a même cru toucher le fond quand l'arbitre a désigné le point de pénalty pour Rennes, avant de se raviser et de se rendre compte qu'il y avait une grosse simulation.

 

La déception est venue de la défense mais surtout de l'attaque. Que Messi ou Mbappé tapent sur la barre, cela peut arriver. Cela arrive un peu trop souvent d'ailleurs. Mais louper autant d'occasions toute faites, c'est non !! A la mi-temps, il doit y avoir 4 ou 5-1, pas 1-0 pour Rennes. Et c'est ainsi depuis le début de la saison à quasiment chaque match. Que cela soit la défaite en trophée des champions (Lille, 1 tir , 1 but) ou les victoires poussives contre Lyon ou Metz, le nul contre Bruges, à chaque fois, c'est la même histoire : Paris domine, ouvre le score dans le meilleur des cas, mais ne parvient jamais à tuer le match !! Et se fait punir soit par une égalisation soit par une ouverture du score par l'adversaire.

 

On peut noter également que 4 attaquants devant , cela ne sert à rien si tu as une équipe coupée en deux. Pochettino avait trouvé un système équilibré contre City, mais aujourd'hui, il ne s'est pas appuyé dessus. Alors, oui, cela veut dire sacrifier Di Maria à l'entame du match, mais si cela permet d'être plus collectif.

 

Et qu'on ne me parle pas du "Oui, mais tu sais, après les gros matchs de LDC, c'est pas si simple".... Ils y arrivaient sous Blanc, qui avait un effectif bien moins énorme. Même avec Emery ou Tuchel, on faisait des matchs post LDC pas vilains.  Cette défaite est clairement un avertissement de plus pour Pochettino : s'il s'entête sur une compo à la Fifa, on risque de se manger des défaites.

 

Alors, bien sûr, il valait mieux perdre ce dimanche que mardi et de toutes façons Paris sera toujours premier ce soir. Mais c'est la manière qui indispose. Tant que la mire ne sera pas réglée, on sera forcément à la merci du moindre contre adverse.

 

Place à la trêve internationale en espérant qu'elle n'apportera pas de blessés. Retour de la L1 dans 15 jours en espérant que joueurs et staff auront VRAIMENT appris de cette défaite.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article