Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Footballvitammodicam.over-blog.com

Le football, c'est la vie à petite échelle....

Paris encore et toujours dans la douleur...

Paris encore et toujours dans la douleur...

Le PSG s'est donc  imposé 3-2 sur sa pelouse face à Leipzig pour cette 3e journée de Ligue des champions. Sur le plan comptable, c'est parfait : Paris est premier de son groupe avec 7 points devant City (qui en a 6 après avoir écrasé Bruges).

 

Sur le plan du contenu, on est encore et toujours dans le même type de match : une ouverture rapide du score (par Mbappé), suivie d'une longue séance de possession stérile et d'occasions manquées punie par l'égalisation de l'adversaire et une rentrée à la mi-temps d'avoir trop gâchée.

 

Hier, le match aurait même pu tourner à la catastrophe quand Leipzig a pris les devant à la 56e minute, sur une énième erreur de la défense. Paris prend au moins un but à chaque match et on peut donc compter les clean sheets sur les doigts d'une main ! Inquiétant, très inquiétant !

 

Et puis, comme trop souvent, Pochettino a pu compter sur ses stars. Mbappé a tapé sur le poteau mais Messi avait suivi pour l'égalisation. Quelques minutes plus tard, Mbappé provoquait un pénalty que Messi transformait d'une panelka subtile (et osée). Paris renversait donc la situation en quelques minutes, mais quelque peu contre le cours du jeu, soyons honnête.

 

Et si en toute fin, Mbappé aurait pu alourdir la note sur un 2e pénalty obtenue qu'il rata, on va surtout retenir les 3 points et donc la tête de ce groupe, et ce à 5 jours du classico.

 

Alors , comme souvent, on peut chercher des explications notamment avec l'absence d'une partie des cadres (Neymar blessé, Di Maria suspendu) , mais cela n'explique pas tout, bien au contraire. 

 

Que le milieu perde autant de balle ou que la défense ne sache pas prendre correctement les joueurs adverses , cela interroge ! Que Pochettino attende toujours d'être dans le (très) dur pour faire des changements, cela questionne.

 

Après, on peut aussi regarder le verre à moitié plein : en jouant mal, Paris gagne ses matchs. Et on voit de plus en plus la connexion Mbappé/Messi se mettre en place. Il est évident qu'une fois que tout sera rodé, on aurait une équipe bien plus performante dans tous les registres. Cependant pour cela, il faudrait que Paris ait un peu de temps, et non pas des trêves internationales toutes les 4 semaines. Car c'est un fait : ces trêves usent les joueurs et il leur faut à chaque fois du temps pour revenir au coeur du jeu, sans compter les blessures.

 

Bref, on dit toujours que c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens. Pour le moment, d'un point de vue comptable, Paris, c'est 15 matchs, 12 victoires, 1 nul (Bruges), 2 défaites (Lille en TDC, Rennes). On a connu pire comme démarrage de saison.

 

Mais qu'est ce qu'on aimerait vibrer en regardant les matchs et non pas se ronger les ongles en regardant sa montre !!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article