Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Footballvitammodicam.over-blog.com

Le football, c'est la vie à petite échelle....

Paris maîtrise puis se fait peur avant de gagner à Bordeaux

Paris maîtrise puis se fait peur avant de gagner à Bordeaux

3 jours après le nul décevant à Leipzig 2-2 - un match dont je n'ai pas eu le temps de faire l'analyse, mais dont la fin me reste en travers de la gorge , notamment avec ce pénalty d'une stupidité rare concédé par un Kimpembe à la ramasse depuis depuis des mois, que cela soit avec Paris ou avec les Bleus - le PSG se rendait donc à Bordeaux en espérant faire oublier ce faux pas qui, mine de rien, outre nous faire perdre la première place du groupe de C1 remet notre destin entre les mains des autres équipes du groupe.

 

Hier, le match a commencé classiquement comme hélas depuis des semaines, à savoir une équipe adverse qui nous rentre dedans et qui nous met en danger. Mais pour une fois, outre la solidité de Navas, nos attaquants ont été réalistes . A la 26e minute, Neymar bien servi par Mbappé ouvrait le score et concluait  la  première partie d'une domination parisienne nette et précise entamée au quart d'heure de jeu.

 

Le joueur brésilien profitera de ce but pour rendre hommage à une de ses amies, décédée avant hier à 26 ans. On le sentait libéré de marquer enfin dans le cours du jeu et non sur pénalty. 

A la 43e minute, bis repetitas, passe de Mbappé, but de Neymar ! Là aussi, le break est logique tant Paris faisait - enfin - un bon match. 

 

Et la 2e mi-temps démarrait sur les mêmes tendances. Même si Bordeaux n'abdiquait pas, Mbappé mettait définitivement le PSG à l'abri sur une passe de Wijnaldum. Le Hollandais concluait sa semaine de la meilleure manière possible après son splendide doublé contre Leipzig mercredi.

 

Et puis, sans que l'on sache pourquoi, on plutôt si, à la 75e minute, Paris s'est arrêté de jouer. En cause ? en partie les remplacements de Pochettino : Danilo qui prend la place du jeune Ebimbe et Gueye qui remplace un Draxler totalement fantomatique et en partie une reculade de l'équipe qui va commencer à ne penser qu'à défendre. 

 

Résultat, Danilo perd la balle, peu aidé il est vrai par un  Hakimi qui tarde à retrouver le niveau du début de saison et Elis réduit le score à la 79e minute.

 

Et dans les arrêts de jeu, c'est Niang qui fait planer le spectre d'une remontada comme celle que Barcelone a subi dans l'après midi contre le Celta Vigo (3-0 à la mi-temps, 3-3 score final). A noter qu'au départ de ce but, Neymar avait subi une faute énorme, mais non sifflé par un arbitre qui avait déjà "oublié"  un pénalty sur Mbappé, sans compter un autre beau tirage de maillot dans la surface.

 

On a donc pu respirer quand la fin du match a été sifflé, mais il est clair que les mots "Clean Sheet" n'existent plus depuis des semaines dans notre vocabulaire !

 

Comme toujours, voyons le verre à moitié plein : durant près d'une heure, Paris a offert l'un de ses meilleurs matchs de L1 et pour la première fois depuis longtemps n'a pas été mené au score. Neymar revient petit à petit au top de sa forme et le PSG est toujours premier de L1 avec 34 points possibles sur 39 ! 

 

On a connu pire, bien pire. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article