Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Footballvitammodicam.over-blog.com

Le football, c'est la vie à petite échelle....

Paris perd, mais se qualifie pour les 1/8e de LDC . Et alors ?

Paris perd, mais se qualifie pour les 1/8e de LDC . Et alors ?

Une défaite de plus contre City ! La 4e en 6 confrontations européennes ! Et encore une fois, un énorme sentiment de gâchis, un match où l’on pouvait faire vraiment quelque chose, surtout après l’ouverture du score de Mbappé sur une passe de Messi.

 

Mais on ne se refait pas et Paris a concédé deux buts, quasiment les mêmes pour perdre définitivement cette première place qui va nous opposer à un gros en huitième de  finale.

 

Déjà, ce match démarrait sur de mauvaises bases, avec l’absence de Verratti et Vijladum (vérifier) ce qui voulait dire qu’on n’aurait pas de milieu créatif, que l’équipe serait coupé en deux et qu’on ne ressortirait aucun ballon. C’est impossible avec Paredes ou Gueye. Impossible.

 

Résultat, City pressait de manière brutale, se procurait des occasions, même s’il n’y avait que 3 tirs cadrés à la mi-temps. Le 0-0 était quasiment miraculeux, mais on pouvait penser que c’était le plan de jeu : subir, bien défendre et marquer sur un contre.

 

C’est une tactique. Cela peut marcher. Cela avait marché pour Chelsea lors de la dernière finale, mais franchement, avec une telle équipe, est-ce normal de proposer un tel néant au niveau organisation.

 

On nous dit que les attaquants ne défendent pas , mais est-ce leur rôle ? Ils ne reçoivent quasiment aucun ballon et donc n’ont pas de solutions. Neymar passe son temps à devoir aller chercher la balle. On nous dit « oui, mais ils marchent ». Certes, mais je le redis, ils sont là pour créer du danger devant, pas pour palier les carences du milieu de terrain !

 

Qui plus est, on a encore eu droit hier à plusieurs occasions de buts bouffées par Mbappé en 1ere et Neymar en 2e. Des occasions qui, si elles avaient été converties, auraient évidemment tout changé. Mais la finition n’est toujours pas à notre programme. Cela fait plus d’un an que cela dure, la meilleure illustration étant cette occasion énorme en finale de LDC vendangée alors que les deux équipes faisaient jeu égal.

 

Le but de Mbappé ressemblait presque à un braquage et on s’est pris à espérer à un scénario classique depuis le début de l’année : Paris joue mal, mais au final, Paris gagne.

 

Sauf que la malchance s’en est mêlé : Herrera se blesse, Danilo rentre et Pochettino ne fait rien pour défendre ce but tombé du ciel. Alors qu’il fallait sortir un attaquant et remettre du sang neuf derrière, passé en 3-5-2 , il reste dans son schéma. Résultat, City a des boulevards sur les côtés, égalise et prend l’avantage de la même façon.  C’est rageant et on le savait.

 

On savait que contre City, il ne fallait louper aucune occasion, qu’il fallait défendre sur toute la longueur, qu’il fallait faire un minimum de tactique.

 

Mais comme trop souvent, on a tout fait à l’envers : vendange d’occasion, rien sur les côtés, coaching incompréhensible.

 

Je ne vais pas tirer sur l’ambulance, mais je rappelle qu’en décembre dernier, je disais que virer Tuchel était une erreur, qu’il fallait aller jusqu’au bout du contrat en juin et qu’à ce moment là, un top entraineur serait disponible ! (Oui, je pense à Zidane). Mais Doha a été trop impatient, n’a pas réfléchi sur le fait que virer un entraineur qui ne démérite pas était envoyé un très mauvais signe.

 

Depuis , on a perdu le championnat, ce qui mine de rien, ne nous a pas placé tête de série pour le tirage de groupe de la LDC. Quand on voit le groupe de Lille, on peut le regretter. On a aussi perdu le trophée des champions sur la seule occasion de Lille et on ne sera pas premier de notre groupe LDC pour la première fois depuis 3 ans.

 

Oui, on est qualifié parce que Leipzig est allé faire le job à Bruges, chose qu’on a été incapable lors de la première journée. Car là aussi, les points perdus lors de ce match et ceux perdus à Leipzig nous coûtent la première place. Si on regarde froidement, Paris a perdu 7 points sur cette phase de poule toujours après avoir mené. En clair, on ne sait pas tenir un match.

 

On verra ce que nous réserve le printemps européen, mais quand on voit les premiers de chaque groupe (Chelsea, l’Ajax, Liverpool, le Bayern), on sait que cela ne sera pas une partie de plaisir.

 

Oui, un énorme sentiment de gâchis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article