Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Footballvitammodicam.over-blog.com

Le football, c'est la vie à petite échelle....

Triste 0-0 au Parc contre Nice

Triste 0-0 au Parc contre Nice

Jusque là, Paris avait gagné tous ses matchs  au Parc, que cela soit en L1 ou en LDC. Mais comme toutes les séries ont une fin, hier, le PSG n'a pas réussi à faire mieux qu'un triste 0-0 face à une équipe de Nice qui était clairement venu avec l'idée de ne pas prendre de but et de marquer sur un contre.

 

La soirée avait pourtant bien commencé avec la présentation du Ballon d'or de Lionel Messi et du trophée de meilleur gardien de Donnarruma. Au passage, un 7e Ballon d'or mérité pour Messi qui a bénéficié d'avoir su porter son équipe nationale à la victoire en Copa América (il est impliqué dans quasiment tous les buts jusqu'en finale) et d'avoir été une des rares étincelles à Barcelone l'an dernier. 

 

Par contre Mbappé 9e seulement , malgré son excellente année à Paris, son travail en Ligue des nations et même à l'Euro (il est impliqué sur tous les buts de l'EDF) , c'est tout de même illogique. A mon avis, les journalistes lui ont fait payer son tir au but raté et sa valse d'hésitation à la fin de l'été.

 

Mais revenons au match d'hier. On peut le résumer ainsi : frustration et manque de réalisme. 

 

Frustration parce qu'avec un tel effectif, Pochettino doit proposer un bien meilleur jeu. Bien sûr, le milieu n'est pas à la hauteur ce qui oblige les attaquants à toujours venir chercher la balle et l'on ne sent aucun liant entre les trois secteurs de l'équipe. Pourtant hier, il y avait du mieux selon moi niveau collectif. Et les occasions vendangées par Mbappé, Di Maria , le tir sur le poteau de Danilo , ajoutés au fait que Benitez a fait, comme souvent pour les gardiens contre nous, son match de l'année, montrent que Paris a joué et a tenté.

 

Sauf que ce manque de réalisme qui nous dessert depuis bien longtemps était encore plus présent hier. Et là, qui blâmer ? Des attaquants qui ne cadrent pas, on en a eu par le passé (Rappelez vous Cavani). Mais à un moment, il faut se demander pourquoi. Manque de travail à l'entraînement ? sentiment de facilité qui gâche le dernier geste ? Mauvaise passe qui entraîne un manque de réussite ? Sans doute tout cela à la fois.

 

Mais cette déficience dans le secteur de l'attaque nous plombe. Avec juste un face à face réussi, Paris gagne hier, fait un nul à City, bat Leipzig ou Bruges. Et on ne se poserait pas autant de questions.

 

Pochettino out lit-on sur les réseaux sociaux de la part de ceux qui disaient fin 2000 Tuchel dehors et se réjouissaient de la venue de l'Argentin. Est-ce logique ?

 

Bien sûr, on ne peut qu'être déçu par la prestation du coach depuis un an : perte du titre en L1, perte du trophée des champions face à une mauvaise équipe de Lille (mais qui avait marqué sur sa seule vraie action), perte de la 2e place en LDC, des matchs souvent insipides, gagnés à l'arrache, des nuls frustrants... N'en jetez plus, la coupe est pleine.

 

Mais le virer maintenant va-t-il changer les choses ? Ceux qui réclament Zidane à grands cris seront-ils les mêmes à lancer le #ZidaneOut dès que les choses iront moins bien ? On peut le penser.

 

En fait, ce que le PSG manque depuis l'arrivée de QSI , c'est de la constance. Et surtout de ne pas réagir à chaud. Virer Blanc car il a perdu contre City, virer Tuchel alors que Paris a réalisé la meilleure saison de son histoire. Ne pas anticiper la retraite d'un Thiago Motta, le départ d'un Matuidi... Tout ceci montre que Doha a encore du chemin pour bien comprendre le football.

 

En attendant, on est champions d'automne. Ca vaut ce que ça vaut, mais cela ne lève pas les doutes. Espérons juste que les réglages vont s'affiner, que les planètes vont enfin s'aligner et que la fin d'année sera plus sereine.

 

(Oui, je choisis la meilleure action de la soirée pour illustrer cet article !!)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article