Danke, Franck !

par Dave  -  11 Septembre 2013, 11:46  -  #bleus, #Bresil2014

Une constatation déjà : quand Frank Ribéry est sorti, à 10 minutes de la fin, l'équipe de France n'a quasiment plus attaqué et s'est contenté de faire tourner le ballon.

 

Conclusion : sans Ribéry, l'équipe tourne en rond.

 

Une autre constatation : depuis le France-Géorgie de mars 2013, la France n'avait plus marqué. A chaque fois, Benzema était titulaire. Hier, DD l'a remisé sur le banc, la France en a mis 4. Déduisez-en ce que vous voulez...

 

Pourtant, le match a mal commencé avec une première mi-temps catastrophique où les Bleus n'ont strictement rien montré. Rien de rien !! Et la sanction est vite arrivée avec l'ouverture du score par la Bielorussie. Et qu'on ne me parle pas de la faute de main de Lloris, indéniable, mais plutôt de la façon dont la France a perdu la balle au milieu. D'ailleurs sur le deuxième but, c'est également une balle perdue stupidement au milieu qui a précédé l'autre faute de main de Lloris. Cependant, à la différence des journalistes dont la mémoire ne va pas au delà des 45 dernières minutes, je n'oublie pas que Lloris porte l'équipe depuis des mois et que si la France est 2e de son groupe, c'est bien parce qu'il ne passe pas à travers ses matchs d'habitude. Mais allez dire cela à des gens pour qui seul les 5 dernières minutes comptent...

 

Et puis la 2e mi-temps vit la métamorphose d'une équipe. On parle d'un discours d'Evra à la mi-temps. Ce serait une moindre chose pour qu'il puisse réparer le mal qu'il a fait depuis 3 ans. Ce qui est sûr, c'est qu'on a vu une autre équipe et surtout Ribéry a fait le job qu'on lui demandait, à savoir prendre le rôle de leader. Une attitude positive qui contrastait avec celle de DD sur le banc, quasi prostré. Ribéry provoque un pénalty, le transforme et remet le groupe sur les rails, mettant fin à plus de 500 minutes de disette bleue. Et quand les Biélorusses ont cru reprendre l'avantage, le joueur du Bayern leur a rappelé qu'on ne lui avait pas filé le titre de meilleur joueur européen pour rien. Son 2e but est somptueux (tout comme le centre de Valbuena qui fut, lui aussi, excellent en 2e mi-temps).

 

Et le plus fou est que l'équipe de France a continué à jouer au lieu de se contenter du nul. Nasri, entré en jeu peu de temps auparavant, a marqué le même but que contre l'Angleterre, insultes aux journalistes en moins, tandis que Pogba, très opportuniste, a su profiter d'une mauvaise relance pour porter le coup d'estoc.

 

De ce fait, ce match est le symbole de 3 générations de joueurs qui ont enfin été sur la même longuer d'ondes : le vétéran munichois, le rescapé de la génération 87 et le jeune de la Juve... 

 

Résultat, avec 14 points, la France remonte à la hauteur de l'Espagne et sera donc assurée des barrages, à moins bien sur que les Ibères ne prennent qu'un point sur leur 2 derniers matchs et nous 3 contre la Filande. Ce qui est totalement impossible.

 

3 matchs donc pour espérer aller au Brésil. Alors bien sûr, il faudra jouer mieux, il faudra jouer tout le match et non une mi-temps. Mais avec de la volonté, ils peuvent y arriver. Et franchement, c'est tout le mal qu'on leur souhaite.

Danke, Franck !