Le foot, c'est la vie à petite échelle

par Dave  -  6 Mai 2013, 06:41

Le football ? Plus de 36 ans de ma vie ! Quand j'allais à Marcel Picot voir jouer Platini et que je ressortis un soir , fou de rage, parce qu'il avait signé à St Etienne. Quand en quelques minutes, devant mon téléviseur un soir de 82, je passais de la joie aux pleurs lors de France-Allemagne. Quand je descendis au centre ville de St Dié un certain 12 juillet 1998 pour faire la fête avec des centaines d'inconnus qui, eux aussi, étaient tombés en extase quand Zidane avait marqué 3 buts. Quand je foule un terrain pour jouer devant 3 pelés et 2 tondus en championnat vétéran...

 

Tout cela et bien plus encore, c'est une partie de ma vie.

 

Je suis un footeux, un supporteur avec la mauvaise foi qui va avec, quelqu'un qui va au stade, qui soule parfois son entourage avec les mains oubliées (pour nous) et les arbitres partiaux (pour l'autre équipe) mais qui n'oublie pas que le football, c'est la vie à petite échelle. Avec ses injustices, ses bonheurs, ses moments de honte (puisse-t-on nous préserver de ne jamais revoir Krysna), ses folies, sa tristesse, sa passion.

 

Ici, on parlera de foot. On parlera de Paris et de Nancy (les deux clubs que je supporte). on parlera de C1. On parlera de C3. On parlera de Ligue 2. On parlera même d'arbitrage.

 

Mais on le fera dans le respect. Je n'aime pas l'OM, surtout depuis une certaine affaire valenciennoise, mais je ne considère pas ce club comme un ennemi ni ses joueurs comme des abrutis ou son public comme des rats. Car le football, c'est (ça devrait être) une école de la tolérance. Quand tu tapes dans une balle, qu'importe avec qui ou contre qui tu joues. Le but, c'est toujours d'en mettre un de plus que ton adversaire du jour...