Ca passe contre Bâle en C1 !

par Dave  -  20 Octobre 2016, 17:38  -  #PSG, #C1

Ca passe contre Bâle en C1 !

Vous remarquerez que j'ai éviter tous les jeux de mots stupide à base de trous dans mon titre. Pourtant, après avoir vu le résumé du match (absent hier soir, j'ai juste suivi le match via les alertes de mon IPhone) , Paris aurait largement pu tomber dedans lors de la première mi-temps et que sans un grand Aerola (et ses montants), les Suisses auraient pu créer une énorme surprise.

 

Heureusement, Di Maria a eu la bonne idée de marquer son premier but de la saison et de faire sauter le verrou du coffre fort suisse. On aura noté un excellent travail de Rabiot et de Matuidi qui ont précédé la passe de Cavani.

 

Mais pendant qu'Arsenal atomisait Ludogorets (6-0 quand même) , il fallait impérativement que Paris suive la cadence. Lucas s'est donc chargé de doubler la mise, d'une frappe sèche et sans pitié. Mine de rien, le Brésilien répond de plus en plus présent lors des grands rendez vous.

 

Enfin, Cavani a enfoncé le clou dans le temps additionnel en transformant lui même un pénalty qu'il avait provoqué,ne laissant pas l'ombre d'une chance au portier suisse.

 

4e victoire de rang tout compétition confondue, mais encore un sentiment quelque peu mitigé aux vues de la première mi-temps. Mais comme le dit, Verratti, gagner est l'essentiel. Comme il l'a rappelé , le PSG a mieux joué contre Arsenal, mais a du partager les points.

 

Quand à Emery, petit à petit, on a l'impression que son idée de jeu prend corps, même si on peut regretter qu'aucune recrue de cet été ne soit entrée avant la 80e minute, preuve supplémentaire que le mercato a été raté. Car mine de rien, la compo d'hier était quasiment celle qu'alignait Blanc quand le Z était absent. 

 

Cette première phase de poule étant achevé, Paris devra aller confirmer à Bâle avant de recevoir Ludogorets, tandis qu'Arsenal fera le voyage inverse. Et si la logique est respectée, c'est bien à Londres que se jouera la première place. On verra s'il y a lieu de regretter les multiples occasions manquées lors de la première journée.